International
URL courte
4242
S'abonner

Poussant le Monténégro vers l’Otan, les autorités du pays s’appliquent à vouer à l’oubli les victimes innocentes des bombardements de l’Otan en 1999, relève à Sputnik Vladislav Dajkovic, un des dirigeants du parti monténégrin Demos.

Vendredi, comme chaque année le 24 mars, membres et militants du parti monténégrin Demos ont voulu déposer des fleurs au pied de la caserne dans la ville de Danilovgrad, où a été tué le soldat Sasa Stojic, première victime innocente de l'agression de l'Otan contre le Monténégro qui faisait partie de la Yougoslavie en 1999, mais les militaires de faction ne leur ont pas permis de le faire, a déclaré à Sputnik un dirigeant du parti Vladislav Dajkovic.

« Nous ne sommes pas venus pour ébranler les fondements de l'État, mais tout simplement pour rendre hommage. Voilà encore un exemple de la politique anormale pratiquée par le pouvoir en place à l'égard des citoyens qui sont venus pour déposer des fleurs à l'endroit où une personne parfaitement innocente est morte à cause de l'agression de l'Alliance criminelle », s'est indigné l'interlocuteur de l'agence.

Selon ce dernier, les militaires ont menacé d'appeler des renforts si les citoyens ne partaient pas, bien que les membres de Demos aient notifié leur intention au ministère monténégrin de la Défense deux jours plus tôt.

« Voilà ce qui se passe au Monténégro. Nos militaires ne permettent pas de rendre hommage à leurs propres collègues. Si c'était ceux de l'Otan qui venaient, ils seraient sans doute les bienvenus. Il faut que l'opinion soit au courant de cette décision scandaleuse des Forces armées monténégrines qui, comme on le comprend bien, a été adoptée au ministère de la Défense, c'est-à-dire par le gouvernement du pays », a résumé M. Dajkovic.

Après avoir déposé les fleurs devant les portes de la caserne, les militants se sont rendus au ministère de la Défense à Podgorica pour y déposer également des fleurs.

Les autorités monténégrines, qui poussent le pays vers l'Otan, n'encouragent évidemment pas les hommages aux victimes innocentes de l'agression non motivée de l'Alliance. Il est toutefois vrai que tant sur la question de l'adhésion à l'Otan que sur celle des bombardements, l'avis du peuple du Monténégro diverge de celui des officiels à Podgorica.

Dans cette même ville de Danilovgrad, les élèves et les enseignants d'un lycée prestigieux ont organisé une action en mémoire des victimes des bombardements et préparé une banderole avec le slogan « Pourquoi tes balles ont ciblé mes enfants ? ».

Ученици Гимназије Петар I Петровић Његош из Даниловграда су понос Црне Горе у независном Montenegru!

Опубликовано Владимиром Вуковић 24 марта 2017 г.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le secrétaire d’État US impatient de voir le Monténégro entrer dans l’Otan
Hackers russes: Londres vole au secours du Monténégro!
Les accusations de coup d'État fomenté au Monténégro sont «tirées par les cheveux»
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Tags:
soldats, hommage, adhésion, bombardements, agression, Demos, OTAN, Sasa Stojic, Vladislav Dajkovic, Yougoslavie, Danilovgrad, Podgorica, Monténégro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook