International
URL courte
0 112
S'abonner

Adieu, les ordinateurs en cabine: l'interdiction imposée par les États-Unis et la Grande-Bretagne sur certains vols en provenance de pays arabes et de Turquie est entrée en vigueur samedi, au grand dam des voyageurs d'affaires et de certains parents.

Les autorités américaines ont interdit d'emporter ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les avions assurant les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de dix aéroports internationaux de pays arabes et de Turquie, invoquant un risque d'attentats.

Le Royaume-Uni a pris une décision similaire visant six pays, notamment le Liban, la Jordanie, l'Egypte, la Tunisie et l'Arabie saoudite. La France et le Canada ont indiqué qu'ils réfléchissaient à des mesures identiques.

Les huit pays dont les compagnies et les aéroports sont concernés sont tous alliés ou partenaires des Etats-Unis: Turquie, Jordanie, Egypte, Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Emirats arabes unis et Maroc.

Les États-Unis n'ont pas précisé la durée de l'interdiction mais la compagnie aérienne Emirates, basée à Dubaï, a précisé qu'on lui avait ordonné de l'appliquer jusqu'au 14 octobre.

Pour parer au mécontentement de ses clients, en particulier les voyageurs d'affaires, la compagnie publique Emirates qui opère 18 vols quotidiens vers les États-Unis depuis Dubaï a annoncé la mise en place d'un service gratuit permettant aux passagers d'utiliser leurs ordinateurs ou tablettes jusqu'à l'embarquement.

Ces interdictions, qui ne sont pas appliquées par d'autres pays touchés par des attentats comme la France, ont été très critiquées. Certains pointent le fait qu'elles ne visent que des pays musulmans, d'autres commentateurs ont estimé qu'il s'agissait pour les États-Unis d'une forme de protectionnisme au moment où des compagnies américaines se plaignent de la concurrence de leurs homologues du Golfe.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Vers une surveillance légale et massive des ordinateurs US par le FBI?
Daech évacue ses documents et ses ordinateurs de Mossoul
Vers des ordinateurs 10 000 fois plus économes
Tags:
vols, interdiction, attentat, terrorisme, Royaume-Uni, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook