Ecoutez Radio Sputnik
    Top Secret

    Clinton avait accès à des infos top secret après son départ du département d’État

    © Photo. momius
    International
    URL courte
    5530
    S'abonner

    Après sa démission du poste de secrétaire d'État en 2013, et même après avoir présenté sa candidature à la présidence, Hillary Clinton a conservé un accès continu à des documents classés secrets, pour elle-même et six «assistants de recherche», a déclaré un sénateur américain.

    L'ex-aspirante au poste de président américain Hillary Clinton et six de ses adjoints ont eu accès à des informations secrètes du département d'État, et ce, même après son départ en 2013, a annoncé la chaîne Fox News citant le sénateur républicain de l'Iowa Chuck Grassley.

    Après sa démission du poste de secrétaire d'État en 2013, Hillary Clinton a conservé un accès continu à des documents classés secrets, pour elle-même et six « assistants de recherche », selon le sénateur qui note que Clinton a été « extrêmement négligente » avec ces informations.

    Mme Clinton avait prétendument besoin d'un tel accès pour rédiger ses mémoires, mais elle l‘a conservé même lorsqu'elle a présenté sa candidature au poste de président, en 2015. Selon M. Grassley, il n'a pu vérifier cette information qu'après que l'administration Obama a quitté la Maison-Blanche.

    « J'ai demandé à plusieurs reprises au département d'État si l'autorisation de la secrétaire Clinton et de ses associés avait été révoquée, mais l'administration Obama a refusé de répondre », a déclaré M. Grassley dans une lettre au secrétaire d'État Rex Tillerson datée du 30 mars.

    Selon M. Grassley, l'ancien secrétaire d'État John Kerry a ignoré ses requêtes en 2015 et 2016.

    Chuck Grassley, qui préside le Comité judiciaire du Sénat, a lancé jeudi une enquête sur la question, citant parmi ses préoccupations une déclaration du directeur du FBI James Comey. En juillet dernier, celui-ci a déclaré que Mme Clinton et ses collaborateurs étaient « extrêmement négligents dans le traitement d'informations très sensibles et classifiées ». Grassley a également soutenu qu'il existait des « preuves de violations potentielles des règles concernant le traitement des informations classées secrètes ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Trump appelle à enquêter sur les liens entre Hillary Clinton et la Russie
    Loup y es-tu? Hillary Clinton envisage (enfin) de «sortir du bois»!
    Hillary Clinton: «J’aurais gagné!»
    Des lobbies US pro-Clinton en lien avec des banques russes?
    Tags:
    secret, Chuck Grassley, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik