International
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
17123
S'abonner

Les dirigeants européens octroieront à l'Espagne le droit de donner ou non son feu vert pour que tout accord passé entre l'UE et le Royaume-Uni après le Brexit puisse s'appliquer au territoire de Gibraltar.

Après le Brexit, aucun accord entre Bruxelles et Londres « ne pourra s'appliquer au territoire de Gibraltar sans un accord entre le Royaume d'Espagne et le Royaume-Uni », lit-on dans un projet d'« orientations de négociation » présenté vendredi par le président du Conseil européen Donald Tusk, annonce le journal Español.

Les dirigeants des 27 pays membres de l'UE devront adopter ces « orientations » au cours d'un sommet européen programmé pour le 29 avril à Bruxelles.

Cédée par l'Espagne à la Grande-Bretagne en 1713, Gibraltar, qui compte un peu plus de 30 000 habitants sur 7 km2, se retrouvera exclue de l'UE après le départ définitif du Royaume-Uni. Lors du référendum sur le Brexit en juin 2016, 96 % des électeurs de l'enclave ont voté pour rester dans le giron européen.

En octobre dernier, Madrid a formellement proposé à Londres une souveraineté partagée censée permettre à Gibraltar de rester au sein de l'UE. Alors que l'enclave britannique dépend de l'Espagne pour son approvisionnement, son économie spécialisée dans les services financiers et les jeux en ligne profite à son tour à Madrid.

Mercredi 29 mars, la chef du gouvernement britannique Theresa May a officialisé le déclenchement du Brexit devant les députés du Parlement. Une lettre ad hoc, signée par la dirigeante conservatrice, a été transmise au président du Conseil européen Donald Tusk par l'ambassadeur britannique à Bruxelles, Tim Barrow.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

Madrid propose une souveraineté partagée sur Gibraltar pour lui conserver l'accès à l'UE
Gibraltar et l'Ecosse opposés au Brexit comptent rester dans l'UE
Gibraltar étudie tous les moyens de rester dans l'UE après le Brexit
Tags:
négociations, souveraineté, Conseil européen, Union européenne (UE), Donald Tusk, Royaume-Uni, Espagne, Gibraltar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook