Ecoutez Radio Sputnik
    Nikki Haley

    Radotages antirusses: Nikki Haley, remix moderne de Caton l'Ancien?

    © AP Photo/ Richard Drew
    International
    URL courte
    12833214

    Nikki Haley, l’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies connue pour répéter sans cesse que la Russie est un problème, fait penser au politicien romain Caton l'Ancien qui terminait chaque discours devant le Sénat romain, quel qu’en fût le sujet, par les mots: «Il faut détruire Carthage», estime le sénateur russe Frants Klintsevich.

    Les déclarations réalisées lors des sommets internationaux par l'ambassadrice des États-Unis aux Nations unies Nikki Haley, qui répète inlassablement que la Russie est un problème, ne contribuent pas à la reprise du dialogue russo-américain, estime Frants Klintsevich, premier vice-président du Comité sur la défense et la sécurité du Conseil de la Fédération russe.

    Il souligne notamment que Nikki Haley ne devrait pas se considérer comme l'experte en chef de la Russie dans l'administration américaine.

    Le sénateur a rappelé que la représentante n'avait pas hésité à critiquer la Russie lors du forum annuel « Les femmes dans le monde moderne ».

    « Je me souviens malgré moi de l'homme politique romain Caton l'Ancien, qui terminait chaque discours devant le Sénat romain, quel qu'en fût le sujet, par +Il faut détruire Carthage+ », a ironisé M. Klintsevich.

    Le 5 avril Nikki Haley a annoncé que Donald Trump considérait la Russie comme un problème.

    « Ce qu'ils ont fait avec la Crimée et l'Ukraine… et la façon dont ils ont couvert Assad — on ne fermera pas les yeux sur ces sujets », a annoncé Nikki Haley.

    À la mi-mars, elle a notamment déclaré qu'il ne fallait pas prendre à la légère la fameuse « menace russe ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Selon Moscou, les USA ont frappé un pays qui lutte contre le terrorisme international
    Moscou suspend le mémorandum avec les USA sur la sécurité des vols en Syrie
    Damas: les USA alliés de Daech et d'al-Nosra suite à la frappe
    Tags:
    Frants Klintsevitch, dialogue russo-américain, Assemblée générale des Nations unies, Nikki Haley, Crimée, Ukraine, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik