Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov rencontre l'envoyé spécial chargé de la recherche d'une résolution pacifique au conflit en Syrie, Staffan de Mistura.

    La Russie convoque à Genève une réunion du groupe de travail sur le cessez-le-feu en Syrie

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    14143

    Suite aux tirs de missiles de l’armée américaine contre une base aérienne en Syrie, la Russie a convoqué aujourd’hui une réunion d'urgence du groupe de travail sur un cessez-le dans le pays pour discuter de la situation.

    Moscou a convoqué aujourd'hui une réunion d'urgence du groupe de travail de l'Onu sur le cessez-le-feu en Syrie à l'occasion des frappes de missiles de l'armée américaine, a déclaré à Sputnik une source diplomatique russe.

    « La Russie convoque une réunion d'urgence du groupe de travail sur le cessez-le-feu aujourd'hui à 17h00 [heure de Paris, ndlr] », a-t-il annoncé.

    L'interlocuteur de l'agence a également informé qu'au cours de cette session le groupe envisageait de discuter « des développements récents sur le terrain suite à une frappe américaine sur la base aérienne à Al-Shayrat ».

    Le groupe, qui se réunit une fois par semaine, est présidé par l'envoyé spécial de la Syrie, Staffan de Mistura, et a été créé avec le soutien de la Russie et des États-Unis.

    Presque parallèlement à la réunion à Genève, le Conseil de sécurité des Nations unies à New-York se réunira également à 17h30, heure de Paris, pour discuter du même sujet concernant l'attaque américaine en Syrie.

    Plus tôt, la Russie et les autorités syriennes avaient demandé de convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu à l'occasion de l'attaque de missiles lancée par le Pentagone contre la base aérienne syrienne dans la province de Homs.

    Les actions américaines, selon le chef du comité de Défense du Conseil de la Fédération russe, Viktor Ozerov, peuvent être considérées comme un acte d'agression américain contre un État-membre de l'Onu.

    « Le gouvernement syrien a appelé à tenir une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu afin de condamner l'agression américaine contre la Syrie », a déclaré, à son tour, le ministre adjoint syrien des Affaires étrangères Faisal Mekdad.

    Dans la nuit de jeudi à vendredi, les États-Unis ont tiré des missiles de croisière sur une base gouvernementale syrienne. Selon le Pentagone, 59 missiles ont été lancés depuis des navires de la marine américaine, tuant, selon les données actualisées, 14 personnes, dont neuf civils. La frappe a visé l'aérodrome de Shayrat qui serait « directement lié » à l'attaque chimique sur Khan Cheikhoun, selon l'administration américaine.

    Frappe américaine contre une base aérienne syrienne
    © Sputnik .
    Frappe américaine contre une base aérienne syrienne

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Ambassadeur syrien: «la frappe US coordonnée avec Daech et al-Nosra»
    Syrie: les frappes américaines, un acte «irresponsable», selon Damas
    Neuf civils, dont 4 enfants, tués dans la frappe US contre la base de Shayrat
    La Russie se réserve désormais le droit de réagir à des frappes US en Syrie
    Premières images de la base de Shayrat après les frappes US
    Tags:
    attaque, missiles, crise syrienne, frappe aérienne, ONU, Staffan de Mistura, Genève, Syrie, New York, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik