Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou: l’attaque aérienne US contre la Syrie est un moyen de masquer des crimes à Mossoul

    Moscou: l’attaque aérienne US contre la Syrie est un moyen de masquer des crimes à Mossoul

    © Sputnik . Alexey Nikolsky
    International
    URL courte
    36651
    S'abonner

    Les frappes aériennes des États-Unis contre la base de Shayrat n’est qu’un moyen de détourner l’attention du monde de ce qui se passe à Mossoul, a estimé la présidente de la Chambre haute du parlement russe.

    La présidente du Conseil de la Fédération, Valentina Matvienko, n'exclut pas que l'attaque américaine contre la base aérienne de Shayrat en Syrie ait été réalisée afin de détourner l'attention de la communauté internationale des actions de la coalition à Mossoul et de masquer le nombre de leurs victimes.

    « Washington sait bien que l'armée syrienne ne dispose pas d'armes chimiques, lesquelles ont été complètement détruites en stricte conformité avec les accords conclus et sous la surveillance internationale », a déclaré la présidente aux journalistes vendredi.

    « Une conclusion s'impose involontairement: l'attaque aérienne est une action visant à détourner l'attention des actions de l'aviation américaine et de ses alliés à Mossoul, qui ont déjà fait des centaines de victimes civiles innocentes », a ajouté Mme Matvienko.

    Suite à l'attaque chimique de mardi à Khan Cheikhoun, attribuée par l'Occident aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe ciblée contre la base aérienne syrienne de Shayrat. Vendredi matin, une soixantaine de missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvaient en Méditerranée, faisant selon Damas neuf morts, dont quatre enfants, et causant d'importantes destructions.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Des frappes US en Syrie «à la limite du conflit militaire avec la Russie»
    Frappes US en Syrie: «Washington veut affaiblir l'armée syrienne»
    Une manifestation contre les frappes US se tiendra devant la résidence de Theresa May
    «Terrible danger pour la paix»: des candidats français réagissent aux frappes US en Syrie
    Le Parti travailliste britannique condamne les frappes US contre la Syrie
    Tags:
    attaque chimique, base aérienne, attaque, frappe aérienne, coalition anti-Daech, Bachar el-Assad, Valentina Matvienko, Mossoul, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik