International
URL courte
22241
S'abonner

«Les USA sont l’État le plus imprévisible du monde», c’est ainsi que Maria Zakharova a commenté la décision de Washington de bombarder le territoire de la Syrie dans la nuit du 6 au 7 avril. Elle a également ajouté que les USA ne cherchaient pas à connaître la vérité sur l’attaque chimique en Syrie.

Commentant les frappes américaines sur le territoire de la Syrie pour la chaîne de télévision Russie-1, Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a qualifié le comportement des États-Unis d'« imprévisible ».

« Ce qui ce passe aujourd'hui aux États-Unis souligne une fois de plus le fait déplorable que c'est l'État le plus imprévisible de tous. Et s'il y a quelque chose de prévisible aux États-Unis, c'est bien l'imprédictibilité de leur politique extérieure », a déclaré Mme Zakharova.

Dans le même temps, elle a affirmé que les États-Unis ne cherchaient pas à connaître la vérité sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie.

« Ils [les États-Unis, ndlr] viennent de demander d'ouvrir une enquête sur cette technique et ces avions qui avaient effectué des tirs », a-t-elle déclaré, ajoutant que juste après ces propos, les États-Unis avaient utilisé cette même technique.

« Cela n'a à voir ni avec les tentatives d'apprendre ce qui s'est passé avec les armes chimiques, ni avec la progression de l'enquête », a fustigé Mme Zakharova.

Suite à l'attaque chimique de mardi à Khan Cheikhoun, attribuée par les pays occidentaux aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe contre la base de Shayrat. Vendredi matin, une cinquantaine de missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui croisent en Méditerranée, faisant, selon diverses sources, entre quatre et dix morts parmi les militaires syriens, et causant d'importantes destructions.

D'après le ministère russe de la Défense, les missiles ont détruit six avions MiG-23 en cours de réparation, un dépôt, un établissement scolaire, une cantine et une station radar. La piste de l'aérodrome n'a que peu été endommagée par les frappes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La frappe sur la Syrie lourde d’une guerre nucléaire
Trump a bombardé la Syrie «en raison des problèmes» aux USA
Frappe US en Syrie: le prix de l’or en hausse, les réserves russes d’or augmentent
Frappes US: vers une répétition des scénarios irakien et afghan en Syrie?
Frappes sur la Syrie: la réaction précipitée de Donald Trump est regrettable
«Washington a ordonné les frappes en Syrie en réaction aux victoires de l'armée»
Le ministère russe de la Défense suspend sa hotline avec le Pentagone au sujet de la Syrie
La Russie accuse l'Occident de deux poids deux mesures face à la situation en Syrie
Israël aurait de nouveau frappé des positions du Hezbollah en Syrie
Tags:
Maria Zakharova, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook