Ecoutez Radio Sputnik
    Sebastian Gorka

    Un conseiller de Trump dessine un plan de partition de la Libye sur une serviette

    © capture d'écran: YouTube
    International
    URL courte
    10325
    S'abonner

    Sebastian Gorka, haut conseiller de Donald Trump chargé de la politique étrangère, avait proposé une partition de la Libye en trois états différents quelques semaines avant l’investiture de Donald Trump.

    D'après le journal britannique The Guardian, l'assistant adjoint du Président des États-Unis aurait présenté à un diplomate européen un plan de partition de la Libye en trois parties: une dans l'est, une autre dans l'ouest et la dernière dans le sud.

    Le plan en question a été dessiné par Sebastian Gorka sur une simple serviette en papier, a rapporté The Guardian. Le responsable européen aurait critiqué ce plan en le qualifiant de « la pire des solutions » pour la Libye.

    Kadhafi
    © AFP 2019 Christophe Simon
    Selon le journal britannique, M. Gorka est à la lutte pour décrocher le poste d'émissaire spécial de Trump pour la Libye à la Maison-Blanche.

    Néanmoins, l'administration du Président américain n'a pas encore pris de décision concernant la mise en place d'un tel poste.

    Depuis la chute du colonel Kadhafi, la Libye est marquée par l'absence de tout pouvoir central. En 2016, après l'intervention de la communauté internationale, un nouveau gouvernement a été formé avec Fayez el-Sarrai à sa tête. Ce dernier s'était installé à Tripoli.

    Mais un autre gouvernement, qui agit indépendamment de celui de Tripoli, a été mis en place dans l'est du pays. Il collabore avec l'Armée nationale libyenne dirigée par Khalifa Haftar.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des groupes islamistes s'emparent d'un site pétrolier en Libye
    Cousin de Kadhafi: «L’Occident doit réparer ses erreurs commises en Libye»
    L’action de la Russie en Libye: «Une stratégie réaliste, pragmatique»
    Tags:
    pouvoir politique, partition, chute, Donald Trump, Mouammar Kadhafi, Khalifa Haftar, Tripoli (Liban), Libye, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik