International
URL courte
10480
S'abonner

Damas a consenti à autoriser des experts indépendants à se rendre sur l’aérodrome de Shayrat et à contribuer à la réalisation de leur travail. Moscou est d’accord pour assurer la sécurité des spécialistes, a fait savoir Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'État-major général des Forces armées russes.

Selon Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'État-major général des Forces armées russes, le gouvernement syrien ainsi que les autorités russes sont prêtes à accueillir des spécialistes indépendants et des représentants de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques sur la base aérienne syrienne de Shayrat, visée par une frappe de la marine US il y a quelques jours.

« On est d'accord pour mettre à disposition tous les moyens, assurer la sécurité et ouvrir l'accès à l'aérodrome de Shayrat à des experts indépendants et représentants de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques afin qu'ils y réalisent une expertise », a souligné Sergueï Roudskoï.

D'après lui, des spécialistes savent qu'il est impossible de cacher des traces laissées par des armes chimiques.

Les autorités syriennes sont également favorables à la venue d'experts sur l'aérodrome en question se sont déclarées prêtes à leur apporter toute l'aide dont ils auront besoin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

En attaquant la Syrie, les USA ont essayé de s’affirmer dans la région
Selon Rome, Moscou ne doit pas être écartée des négociations du G7 autour de la Syrie
Poutine évoque de possibles provocations à l'arme chimique dans d'autres régions en Syrie
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Tags:
attaque chimique, traces, armes chimiques, OIAC, Sergueï Roudskoï, Moscou, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook