International
URL courte
Eurovision 2017 (57)
11323
S'abonner

Les autorités ukrainiennes n'excluent pas la possibilité des sanctions européennes contre leur pays, au cas où l'Ukraine n'autorise pas à la chanteuse russe Ioulia Samoïlova participer à l'Eurovision 2017 qui se tiendra au mois de mai à Kiev.

L'Union européenne pourrait imposer des sanctions à l'Ukraine, si les autorités du pays ne permettent à la candidate russe, Ioulia Samoïlova, de participer à l'Eurovision. Une telle possibilité a été admise par le vice premier ministre du pays Vyacheslav Kyrylenko dans son interview au site d'information ukrainien Obozrevatel.

« Je crois que notre position sera entendue par les membres de l'Union européenne de radio-télévision (UER). Si après le concours, la question de sanctions contre l'Ukraine à cause de la non-participation de la Russie se pose, alors nous expliciterons davantage la situation. Une interdiction d'entrer sur le territoire de l'Ukraine infligée à Samoïlova peut entrainer ou non des conséquences. Si effets négatifs il y a, des mesures appropriées devront être prise par l'UER, et ces mesures prévoient des procédures spéciales et un vote », a-t-il déclaré.

Pour rappel, le 22 mars, la porte-parole du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) a fait savoir que les services secrets ukrainiens avaient interdit à Mme Samoïlova, la candidate russe à l'Eurovision, d'entrer en Ukraine pour une période de trois ans, en l'accusant de s'être produite en 2015 en Crimée, péninsule rattachée à la Russie en 2014. Un déplacement que Kiev a qualifié de « violation de la législation ukrainienne » et en raison duquel les autorités ukrainiennes ont appelé la Russie à changer de candidat.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Eurovision 2017 (57)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
sanctions, Eurovision 2017, Union européenne de radiotélévision (UER), Ioulia Samoïlova, Vyacheslav Kyrylenko, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook