Ecoutez Radio Sputnik
    L'un des deux ponts de métro enjambant le Dniepr à Kiev

    Le métro de Kiev risque de saper l’Eurovision 2017

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    Eurovision 2017 (57)
    7141

    Les spectateurs du concours Eurovision 2017 de Kiev risquent de s’y rendre à pied ou à la nage. Le métro de la capitale ukrainienne risque d’être bloqué en raison des problèmes financiers, alors que les autres transports publics ne semblent pas réserver un accueil chaleureux aux étrangers.

    Le métro de Kiev, ville-hôte de l'Eurovision 2017, est sur le point de suspendre son fonctionnement début mai suite à une décision du Tribunal économique de Kiev qui l'oblige à payer la dette de 74 millions de dollars contractée par la mairie pour 100 wagons livrés par la société Ukrrosleasing, annoncent les médias.

    « Si la ville se voit ôter ces 100 wagons, le système des transports de Kiev peut s'effondrer », a déclaré Sergueï Maïzel, chef du département de l'infrastructure des transports de la mairie de Kiev, cité par la chaîne de télévision 112 Ukraine.

    Cela met en péril l'organisation du concours de la chanson Eurovision 2017, qui se tiendra au Centre des expositions international de Kiev entre le 9 et le 13 mai prochains.

    ​Le métro, qui transporte environ 1,5 million de passagers par jour, est le meilleur moyen de se rendre sur la rive gauche du Dniepr où se trouve le Centre des expositions.

    Un pousseur du métro de Kiev
    © Sputnik . Alexandre Mazourkevitch
    Un "pousseur" du métro de Kiev

    Le métro envisage de déposer un recours contre la décision du tribunal de première instance, mais il risque toujours d'être bloqué en raison de problèmes financiers.

    « On est dans une impasse. Le métro fonctionne actuellement grâce à ses réserves, mais il n'en a que pour un mois. Les wagons ne peuvent pas circuler sans inspections de routine qui ont aussi leur coût. Les employés doivent toucher leur salaire le 6 de chaque mois. Ce crédit obtenu sous le maire précédent Léonide Tchernovetski risque de bloquer le métro », a précisé M. Maïzel.

    Le maire de Kiev Vitali Klitschko n'est pas en bons termes avec le Président ukrainien Piotr Porochenko. Ses demandes d'aide adressées au Président, au parlement, au cabinet des ministres et au Conseil de sécurité d'Ukraine (SBU) sont restées sans réponse.

    D'ailleurs, même si les rames de métro ne sont pas immobilisées à la veille de l'Eurovision, les étrangers auront du mal à utiliser les transports publics de Kiev, selon une étude publiée par le Berlinois Andreas Bruchwitz et un correspondant du bureau ukrainien de Deutsche Welle à la veille de l'Eurovision. Selon eux, les panneaux électroniques n'affichent pas les noms des stations en anglais, les conducteurs des transports publics sont incapables d'aider les touristes étrangers et les guides d'achat des jetons de métro destinés aux visiteurs étrangers ne sont toujours pas disponibles.

    La station de métro la plus proche du Centre des expositions n'est plus accessible aux personnes en fauteuils roulants après les récents travaux de réparation.

     

    Левобережная 2.0

    Публикация от NEWSparky 🇺🇦 (@newsparky) Мар 23 2017 в 12:25 PDT

     

    Qui plus est, les chauffeurs de taxi indiquent des prix plus élevés pour les étrangers.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Eurovision 2017 (57)

    Lire aussi:

    Eurovision: l’Ukraine, une fois de plus, se tire une balle dans le pied
    L’équipe d’organisation de l’Eurovision 2017 en Ukraine jette l’éponge
    Croissant ou saucisson? Le logo de l’Eurovision 2017 fait rire le Net
    L’Ukraine à court d’argent pour organiser l’Eurovision
    Tags:
    transports publics, métro, Eurovision 2017, Dniepr, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik