Ecoutez Radio Sputnik
    La frappe de la coalition internationale dirigée par Washington

    Bombardement de la coalition en Syrie: Moscou n’a pas de données confirmant les morts

    © AP Photo / Osama Sami
    International
    URL courte
    20717

    Les conséquences de la frappe de la coalition internationale dirigée par Washington contre un dépôt d’armes chimiques de Daech, près de la ville syrienne de Deir ez-Zor, sont largement évoquées. Selon le ministère russe de la Défense, aucune information sur les morts n’est disponible.

    Le commandement des forces armées syriennes a déclaré, dans un communiqué diffusé par l'agence SANA, que la frappe de la coalition internationale dirigée par Washington contre un dépôt d'armes chimiques de Daech à Deir ez-Zor avait provoqué l'intoxication de centaines de personnes. Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a commenté la situation devant les journalistes.

    « Le ministère russe de la Défense ne possède pas d'information confirmant les messages sur les morts et sur le caractère des destructions suite au bombardement par les avions de la coalition internationale aux environs de Deir ez-Zor. Les moyens sans-pilotes de contrôle objectif sont envoyés dans la région mentionnée, afin de mener le monitoring et de suivre la situation », a signalé M. Konachenkov.

    Strike Eagles, chasseurs-bombardiers d'assaut américains. Archive photo
    © REUTERS / U.S. Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout
    Une frappe effectuée mercredi par la coalition menée par Washington contre un dépôt d'armes chimiques appartenant à Daech près de la ville syrienne de Deir ez-Zor a provoqué l'intoxication de centaines de personnes, a annoncé le commandement des forces armées syriennes dans un communiqué diffusé par l'agence SANA.

    Selon l'agence, le raid aérien a été effectué mercredi à 17h30 (heure locale). Un grand nombre de terroristes de Daech, y compris plusieurs étrangers engagés à leurs côtés, ont été éliminés.

    Suite à la frappe, « un nuage de fumée blanche, puis jaune s'est formé » au-dessus du lieu de l'attaque, « ce qui témoigne de la présence importante de substances toxiques », signale le document dont Sputnik a obtenu une copie. « L'incendie sur les lieux a duré jusqu'à 22h30 », précise le communiqué.

    Selon le document, l'intoxication aux substances chimiques a fait des centaines de morts, y compris par asphyxie, parmi les terroristes, ainsi que parmi les civils.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les frappes de la coalition US en Syrie ont fait 18 morts parmi l'opposition
    Pékin explique pourquoi il n'a pas voté la résolution sur le gazage en Syrie
    La Russie exige l’envoi d’une mission de l’OIAC en Syrie
    La Russie bloque une résolution sur la Syrie au CS de l'Onu
    Tags:
    crise syrienne, Igor Konachenkov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik