Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib

    Moscou: l’enquête doit porter sur l’attaque d’Idlib et sur la frappe US sur Shayrat

    © AFP 2018 Omar Haj Kadour
    International
    URL courte
    22372

    Interviewé par Sputnik, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov déclare qu’il faut enquêter non seulement sur l’attaque chimique à Idlib, mais également sur les conséquences de la frappe américaine sur la base aérienne syrienne de Shayrat.

    Sputnik a interviewé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov au sujet de la situation en Syrie.

    En répondant à la question sur une mission d'enquête sur les évènements dans la province syrienne d'Idlib, le vice-ministre a signalé qu'elle devrait être formée pour enquêter non seulement sur l'attaque d'Idlib, mais également sur les conséquences de la frappe américaine sur la base aérienne de Shayrat. Selon M. Gatilov, la mission doit avoir accès à tout.

    « Dans cette situation, il y a certaines difficultés, parce qu'Idlib se trouve sous le contrôle des islamistes radicaux du groupe Front al-Nosra. La question est de savoir si le Front al-Nosra n'empêchera pas une telle mission de se rendre dans les zones sous son contrôle et de réaliser une opération d'enquête concertée », a indiqué M. Gatilov.

    Mardi 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d'Idlib, en Syrie, a été suivie par l'intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

    Des sources locales proches de l'opposition font état de 80 morts et de 200 blessés et en imputent la responsabilité aux forces gouvernementales syriennes. Celles-ci rejettent ces accusations et expliquent que le bombardement aérien sur Khan Cheikhoun a touché un entrepôt d'armes chimiques de groupes terroristes, dont les agents actifs ont alors contaminé la population.

    Les autorités russes demandent une enquête impartiale sur cette affaire avec l'implication de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). En l'absence d'une telle enquête, l'origine de l'intoxication aux produits chimiques des habitants de Khan Cheikhoun reste donc controversée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Attaque d’Idlib: Lavrov dénonce la réticence des pays occidentaux à envoyer des experts
    Lavrov: après l’attaque d’Idlib, de nouvelles provocations se préparent en Syrie
    Poutine et Erdogan prônent une enquête rapide sur l'incident d'Idlib
    Tags:
    opération, enquête, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik