Ecoutez Radio Sputnik
    Le défilé à Pyongyang, le 15 avril

    La Corée du Nord répondra à une «attaque nucléaire par une attaque nucléaire»

    © AP Photo/ Wong Maye-E
    International
    URL courte
    436712351

    La tension monte d’un cran entre Pyongyang et Washington : au cours du défilé militaire de samedi, le vice-maréchal de l'Armée populaire nord-coréenne Choe Ryong-Hae a fait savoir que la réponse à une «guerre totale serait une guerre totale».

    Alors que le porte-avions américain Carl Vinson, le destroyer Stethem et une « armada » de l'US Navy font route vers la péninsule coréenne, la Corée du Nord s'apprête à prendre des mesures décisives.

    S'exprimant avant le début du défilé militaire organisé à Pyongyang à l'occasion du 105e anniversaire de Kim Il-sung, premier dirigeant nord-coréen, le vice-maréchal de l'Armée populaire nord-coréenne Choe Ryong-Hae a promis que son pays était prêt à un conflit nucléaire et à une guerre totale avec les États-Unis.

    « Nous sommes prêts à répondre à une guerre totale par une guerre totale, et nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon », insisté M. Choe.

    Lors du défilé de samedi, Pyongyang a dévoilé pour la première fois des missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS). Selon les estimations des journalistes étrangers invités à assister à l'événement, il s'agit de missiles KN-15, également connus sous le nom Pukguksong-2.

    Décrit comme « nucléaire », le premier vol d'essai de Pukguksong-2 a eu lieu le 12 février 2017, annonce Yonhap, précisant que le dirigeant Kim Jong-un avait supervisé le test.

    Plus tôt, les États-Unis ont envoyé vers la péninsule de Corée un groupe aéronaval conduit par le porte-avions Carl Vinson.

    La chaîne de télévision NBC, citant une source dans le renseignement américain, a déclaré jeudi que Washington était prêt à effectuer une « frappe préventive par des moyens conventionnels » contre la Corée du Nord.

    Selon les données du renseignement sud-coréen, le prochain essai nucléaire de Pyongyang est prévu pour le 15 avril, le jour du 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant nord-coréen, Kim Il-sung.

    Pyongyang a promis de riposter en frappant les bases militaires américaines au Japon et en Corée du Sud, ainsi que la résidence présidentielle à Séoul en cas d'agression provenant des États-Unis.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Péninsule de Corée: risque d’Armageddon en cas de guerre
    Pyongyang dévoile de nouveaux missiles lors du défilé militaire
    Washington redoute plus les cyberattaques de Pyongyang qu'une frappe nucléaire
    Air China suspend des vols entre Pékin et Pyongyang
    Tags:
    réponse, nucléaire coréen, Kim Jong-un, États-Unis, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik