Ecoutez Radio Sputnik
    Iran

    Les inondations meurtrières en Iran font plus de 40 morts et une vingtaine de disparus

    © Fotolia / Matyas Rehak
    International
    URL courte
    139

    Des pluies diluviennes ont généré dans le nord-ouest de l'Iran des inondations faisant plus de 40 morts. Une vingtaine de personnes sont portées disparues.

    Au moins 41 personnes sont mortes et 22 autres sont portées disparues à la suite des inondations provoquées depuis vendredi après-midi par des pluies diluviennes dans quatre provinces du nord-ouest de l'Iran, selon un dernier bilan fourni samedi par Esmaïl Najar, chef de l'Organisation de la gestion des crises du pays, cité par l'agence Isna.

    Précédemment, M. Najar avait fait état de 35 personnes tuées et huit personnes disparues. Ainsi, le bilan pourrait s'alourdir encore car de fortes pluies continuent de tomber dans la région.

    Les deux principales localités touchées sont celles d'Ajabshir et d'Azarshahr situées dans la province de l'Azerbaïdjan-Est.

    Plusieurs vidéos montrant des conséquences des pluies torrentielles ont été diffusées par la télévision iranienne. Des équipes de sauvetage, notamment du Croissant rouge, des militaires et des Gardiens de la révolution ont été déployés afin d'aider les sinistrés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Séisme de magnitude 6,1 près de la deuxième ville d'Iran
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Un séisme de magnitude 6,9 a frappé le Japon, l'évacuation de la population en cours après une alerte au tsunami
    Téhéran répond aux déclarations des USA qui menacent l’Iran d’une guerre
    Tags:
    victimes, sinistrés, inondation, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik