International
URL courte
10613
S'abonner

Quelque 55,3 millions de Turcs sont appelés à se prononcer ce dimanche lors d’un référendum historique sur une réforme constitutionnelle visant à renforcer les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

Pouvoirs élargis pour le président, disparition du poste de Premier ministre, députés plus nombreux… Ce sont là les principales dispositions de la réforme constitutionnelle soumise au référendum de ce dimanche en Turquie.

55,3 millions de citoyens turcs sont invités à voter dans 167 140 bureaux de vote. Les électeurs pourront voter de 04h00 GMT à 13h00 GMT dans l'est de la Turquie, et de 05h00 GMT à 14h00 GMT dans le reste du pays. En outre, autres 461 bureaux de vote ont été établis dans les prisons. Les citoyens turcs vivant à l'étranger ont voté par anticipation.

  • Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie
    Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie
    © Sputnik . Sertaç Kayar
  • Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie
    Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie
    © Sputnik . Sertaç Kayar
  • Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie
    Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie
    © Sputnik . Sertaç Kayar
1 / 3
© Sputnik . Sertaç Kayar
Un bureau de vote à Diyarbakir, sud-est de la Turquie

Par ce référendum, les Turcs sont appelés à dire s'ils sont d'accord pour donner le feu vert au changement le plus radical à survenir dans le système politique turc depuis la fondation de la république, il y a près d'un siècle.

En quoi consiste la réforme ?

Le projet de réforme constitutionnelle turque constitue une étape du passage des institutions politiques de la république de Turquie d'un régime parlementaire vers un système présidentiel.

Le poste de Premier ministre sera supprimé. Le Parlement et le Président seront élus pour une durée de cinq ans, et le chef de l'État ne pourra servir plus de deux mandats consécutifs. Le Président sera en mesure d'émettre des décrets qui entreront en vigueur sans l'approbation préalable du Parlement, mais ils pourront être annulés s'ils sont rejetés par les législateurs.

Un bureau de vote à Istanbul
© Sputnik . Erhan Demirtaş
Un bureau de vote à Istanbul

Le nombre de députés de la Grande Assemblée nationale de Turquie sera porté de 550 à 600. La durée du mandat de député sera portée de 4 à 5 ans, et les élections législatives et présidentielles seront tenues simultanément.

L'âge de l'éligibilité sera abaissé de 25 à 18 ans et les hommes ne sont éligibles qu'après avoir accompli leur service militaire.

 

İşlem tamam#saltbae #saltlife #salt

Публикация от Nusr_et#Saltbae (@nusr_et) Апр 15 2017 в 10:46 PDT

 

Si les amendements à la Constitution turque sont approuvés, des élections présidentielles et législatives auront dans la journée du 3 novembre 2019.

Un bureau de vote à Istanbul
© Sputnik . Erhan Demirtaş
Un bureau de vote à Istanbul

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Turquie consolide sa frontière avec la Syrie
Des Néerlandais bloqués en Turquie après avoir critiqué Erdogan
Les Kurdes irakiens comptent tenir un référendum sur l’indépendance en 2017
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Tags:
Constitution, référendum, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook