International
URL courte
9131
S'abonner

Le sénateur russe Alekseï Pouchkov estime que les déclarations du ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson sont dénuées d’esprit de suite et que le chef de la diplomatie britannique ne parvient pas à trouver un « visage politique ».

«  Johnson ne parvient pas à trouver son propre visage politique  : tantôt il exige de nouvelles sanctions, tantôt il nous appelle à rejoindre la coalition occidentale. Il a la coiffure, mais n'a pas trouvé le visage  », a écrit Alekseï Pouchkov sur Twitter.

Auparavant, le ministre britannique avait annoncé son intention d'exiger un durcissement des sanctions antirusses lors d'une rencontre des ministres des Affaires étrangères du G7, bien qu'aucune décision là-dessus n'ait été adoptée à Lucques, selon les ministres français et italien.

Mais, dans un article publié ce dimanche par le Sunday Telegraph M.  Johnson a proposé à la Russie de combattre les djihadistes de Daech en Syrie de concert avec la coalition internationale de plus de 60 pays conduite par les États-Unis.

Selon lui, la Russie doit «  épouser une bonne cause  », rejoindre la coalition occidentale et contribuer au règlement politique en Syrie pour que ses habitants soient «  épargnés de la tyrannie d'Assad  ».

Précédemment, sur fond de l'attaque chimique en Syrie, Boris Johnson avait annulé sa visite à Moscou, faisant savoir que la préparation de la rencontre des «  partenaires  » du G7 pour discuter des mesures à prendre à l'égard de la Syrie était prioritaire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Visite annulée de Boris Johnson: Moscou pointe l'«incohérence» occidentale
La diplomatie russe ironise sur l'annulation de la visite de Boris Johnson à Moscou
Ayant d’autres priorités, Boris Johnson annule sa visite à Moscou
Tags:
sanctions antirusses, visage, coalition anti-Daech, Boris Johnson, Lucques, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook