International
URL courte
43332
S'abonner

La Corée du Sud a réuni en urgence le Conseil de sécurité nationale suite au nouveau tir de missile nord-coréen survenu dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon une porte-parole du ministère sud-coréen des Affaires étrangères, le dernier lancement d'un missile par Pyongyang constitue une « démonstration d'une puissance qui menace le monde entier ».

« Si l'on fait face à des provocations telles qu'un essai nucléaire ou des tirs de missiles balistiques intercontinentaux, des mesures fermes seront prises », a-t-elle promis.

Au lendemain d'une parade militaire organisée à Pyongyang à l'occasion du 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, la Corée du Nord a procédé à un tir de missile qui a explosé peu après le lancement.

Bien que ni Séoul ni Washington ne soient en mesure de préciser quel type d'engin a été testé, l'agence Reuters cite une source au sein des forces armées US qui affirme qu'il ne s'agit pas d'un missile intercontinental.

Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a fait savoir dans un communiqué que le Président Donald Trump et ses conseillers militaires étaient « au courant de ce dernier tir de missile raté par la Corée du Nord ». « Le président n'a pas plus de commentaire à faire », a ajouté le chef du Pentagone.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un nouvel essai nucléaire nord-coréen semble imminent
Les dates les plus probables d’un essai nucléaire nord-coréen
Corée du Nord: échec d'un nouveau tir de missile
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Tags:
sécurité, menaces, tir de missiles, James Mattis, Donald Trump, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik