Ecoutez Radio Sputnik
    Der philippinische Präsident Rodrigo Duterte

    Duterte donne un coup d'accélérateur à l'occupation d'îles en mer de Chine méridionale

    © REUTERS/ Lean Daval Jr
    International
    URL courte
    162857815

    Le président philippin est pressé et donne l’ordre d’occuper au plus vite 10 îlots en mer de Chine méridionale.

    Le Président philippin Rodrigo Duterte a réitéré l'ordre d'occuper plusieurs îlots et récifs en mer de Chine méridionale, bien qu'il ait annulé la visite annoncée d'une d'entre elles pour ne pas agacer la Chine qui avait exprimé sa vive « préoccupation ».

    Intervenant au Qatar samedi dernier, il a annoncé avoir donné l'ordre à l'armée d'accélérer l'occupation et l'aménagement de 10 îles désertes des Spratleys.

    « Ces îles appartiennent aux Philippines. Pour l'heure, tous manifestent leur désir de s'emparer d'un lopin de terre en mer de Chine méridionale, et si nous n'agissons pas rapidement, rien ne nous restera », a-t-il déclaré.

    Cette déclaration a coïncidé dans le temps avec l'information sur la tenue en mai d'exercices militaires américano-philippins, les premiers exercices conjoints depuis l'entrée en fonction de Rodrigo Duterte qui avait annoncé, fin 2016, l'arrêt de toute coopération militaire et technique avec les États-Unis.

    L'expert de Sputnik Dmitri Mossiakov, professeur de l'Institut d'orientalisme de l'Académie des sciences de Russie, estime que dès le début de sa présidence Rodrigo Duterte est confronté au problème de savoir sur qui tabler, sur la Chine ou sur les États-Unis, et qui aura davantage de possibilités de dominer à terme. Au début, sa préférence a été accordée à la Chine, dans l'espoir des investissements chinois et d'une coopération plus étroite avec Pékin.

    « Mais soudain, tout a changé. Le bombardement américain d'un aéroport en Syrie, la méga-bombe américaine larguée en Afghanistan, trois groupes aéronavals au large de la péninsule coréenne ont montré que la politique des États-Unis changeait rapidement et que Washington était prêt à tout moment à engager d'importantes forces pour s'ingérer dans telle ou telle situation. Alors, le Président Duterte opère un nouveau tournant en faveur d'une coopération avec les États-Unis », indique l'expert.

    En dépit de son excentricité, le Président philippin est un homme réaliste qui sait donner une juste estimation de la situation favorable à son pays et qui bâtit sa politique étrangère en fonction des changements intervenant dans le face-à-face entre les États-Unis et la Chine.

    « À présent, les États-Unis font montre de résolution et de force et Duterte s'oriente sur les États-Unis. Si, demain, il constate la force et la détermination de la Chine, sa politique sera une nouvelle fois réorientée. Balancer est au coeur de la politique étrangère du président philippin », conclut Dmitri Mossiakov.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Duterte ouvre les eaux territoriales philippines aux navires russes
    Le président philippin accuse les USA de violer l’accord militaire entre les deux pays
    Le président philippin espère être ami avec Poutine et Trump
    Tags:
    occupation, îles contestées, Rodrigo Duterte, Qatar, Mer de Chine méridionale, États-Unis, Chine, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik