International
URL courte
6320
S'abonner

C'est au moins la troisième fois en quelques jours que les djihadistes utilisent des agents chimiques afin de contrer l'offensive des militaires irakiens et d'empêcher la population civile de quitter la zone qu'ils contrôlent à Mossoul, a indiqué à Sputnik une source au sein de l'armée.

Pour endiguer l'offensive de l'armée irakienne et briser la retraite des civils depuis le territoire contrôlé par les terroristes, Daech a recouru à des substances chimiques, comme l'a raconté à Sputnik une source au sein de l'armée irakienne. L'attaque a fait environ 80 morts parmi les militaires et les civils, dont des femmes et des enfants.

La source a en outre nommé les quartiers ayant subi des attaques chimiques ces derniers temps. Nouveau Mossoul, dans la partie ouest de la ville, avait enregistré le nombre de blessés le plus élevé, 19 personnes, majoritairement des femmes et des enfants, dans une attaque à l'ypérite. Au total, les djihadistes ont attaqué le quartier aux agents chimiques à trois reprises.

Une autre attaque s'est produite dans la vieille ville lorsque les terroristes tentaient de contrer l'offensive de l'armée. Puis c'est au tout du quartier de Bab al-Jadid, libéré il y a un mois, de subir une attaque chimique : là, Daech a lancé des roquettes au chlore.

Ces derniers jours, les djihadistes ont lancé au moins deux attaques chimiques dans la ville de Mossoul, blessant plusieurs militaires.

Depuis le 19 février, les forces irakiennes progressent à partir du sud de Mossoul et ont repris plusieurs quartiers à Daech pour s'approcher de la vieille ville. C'est à la mi-février que le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi a ordonné le lancement de l'opération visant à libérer Mossoul-Ouest. Depuis, les troupes gouvernementales ont repris aux djihadistes une base militaire et un village au sud-ouest de la ville. Les militaires sont entrés dans certains quartiers résidentiels dans la partie occidentale de Mossoul et ont repris le contrôle de l'aéroport.

Daech s'était emparé de Mossoul en juin 2014, lors d'une opération éclair lui ayant permis de contrôler de vastes territoires en Syrie et en Irak. Le groupe djihadiste a depuis perdu une grande partie de ces zones.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Daech a lancé une attaque au chlore à Mossoul, sept militaires hospitalisés
Le « ministre de la guerre » de Daech tué à Mossoul
Plus de 320.000 Irakiens ont fui leurs foyers à cause de l'opération militaire à Mossoul
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
gaz moutarde, chlore, armes chimiques, attaque chimique, Etat islamique, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook