Ecoutez Radio Sputnik
    Sous-marin

    L’armée iranienne bientôt dotée de deux navires de guerre

    © Photo. UK Defence Ministry
    International
    URL courte
    11402

    Les forces navales iraniennes seront bientôt mises à jour. Un navire lance-missiles ainsi qu’un sous-marin renforceront bientôt la puissance militaire iranienne.

    Un navire lance-missiles et un sous-marin seront déployés cette année en mer Caspienne, au service de l'armée iranienne cette année, a annoncé le contre-amiral Habibollah Sayyari, cité par l'agence de presse Fars.

    Les exercices militaires iraniens
    © AFP 2017 EBRAHIM NOROOZI / Jamejamonline
    Selon lui, l'équipement militaire naval construit en Iran est une preuve de l'indépendance de ce pays et qu'il surprendra la communauté internationale.

    Il est à noter que ces derniers temps l'Iran a déjà impressionné d'autres pays par de nombreux tests de missiles, qu'ils attirent une grande attention médiatique et politique.

    Les activités de ce type, entreprises par l'Iran, ont en particulier provoqué un fort mécontentement de l'administration américaine.

    Les derniers exercices ont eu lieus en mars. Les forces iraniennes ont effectué le test du nouveau missile balistique Hormuz-2, qui a frappé avec succès une cible flottante à une distance de 250 kilomètres. La portée de ce projectile permet de réaliser des frappes précises sur des cibles jusqu'à une distance de 300 kilomètres.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Iran teste un nouveau missile de croisière dans l’océan Indien
    Iran: le missile Emad passe le test
    L'Iran présente son nouveau missile à courte portée
    Tags:
    tests, missiles, navires, sous-marins, armée, mer Caspienne, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik