Ecoutez Radio Sputnik
    Cimetière. Image d'illustration

    Elle console son mari mourant en lui annonçant «la destitution de Trump»

    © AP Photo/ Naashon Zalk
    International
    URL courte
    878

    Certains citoyens des États-Unis sont tellement préoccupés par l'élection de Donald Trump que même sur leur lit de mort il hante leurs dernières heures. Tout comme cet Américain, ils seraient ravis, avant de quitter ce monde, d'entendre la phrase sacramentelle «Donald Trump a été destitué» !

    Âgé de 75 ans, Michael Garland Elliott, de l'État d'Oregon, était un fervent opposant de Donald Trump. Il regardait toutes les actualités et les commentait constamment jusqu'au jour où il a perdu sa voix à cause d'une grave maladie. Pour le consoler sur son lit de mort, son ex-femme lui a annoncé la plus belle nouvelle qu'il lui ait jamais été donnée d'entendre au cours des derniers mois de sa vie.

    « Même s'ils sont divorcés, leur amitié n'en était devenue que plus forte, et sa voix était la dernière que Mike ait entendue. La dernière chose qu'elle lui a dit était: "Donald Trump a été destitué." En entendant ces mots, il a rendu un dernier et doux souffle, et son temps sur Terre venait d'arriver à sa fin. Mike manquera à tous, et ne sera jamais oublié », annonce la nécrologie publiée dans le quotidien local The Oregonian.

    La femme ne regrette pas d'avoir menti à son ex-mari. Selon elle, elle savait que c'était les dernières minutes de sa vie et que cette phrase lui permettrait de partir en paix.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Radio Sputnik: Les infos du 28 avril 2017!
    Radio Sputnik: Les infos du 13 avril 2017!
    Un cheval se rend à l’hôpital pour faire ses derniers adieux à sa maîtresse mourante
    Tags:
    Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik