International
URL courte
22516
S'abonner

En utilisant son droit de veto, la Russie a empêché la division de la Syrie et la transformation du Conseil de sécurité de l'Onu en plateforme d'intervention dans les affaires des autres pays, estime l'ambassadeur syrien en Russie, Riyad Haddad.

Le droit de veto russe à l'Onu continue à jouer le rôle principal dans le règlement du conflit syrien, a déclaré l'ambassadeur de Syrie en Russie, Riyad Haddad.

« En employant à plusieurs reprises son droit de veto, la Russie a empêché le projet de démantèlement de l'État syrien et l'utilisation du Conseil de sécurité de l'Onu comme tribune pour une ingérence dans les affaires des États souverains » a indiqué l'ambassadeur lors d'une table ronde au Conseil de la Fédération le vendredi 21 avril à Moscou.

Selon lui, la réconciliation nationale en Syrie serait impossible sans l'aide de la Russie.

« Les relations russo-syriennes deviennent de plus en plus profondes. La solidité de ces relations a un impact positif sur nos pays et sur la sécurité et la stabilité internationale, régionale et intérieure », a ajouté le diplomate syrien.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Une banderole anti-Macron survole la cérémonie militaire du 14 juillet – vidéo
Le 14-Juillet version Covid sur la place de la Concorde comme si vous y étiez
Tags:
ONU, Riyad Haddad, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook