International
URL courte
15142
S'abonner

Un ancien professeur américain d’origine coréenne a été arrêté en Corée du Nord la semaine dernière, devenant le troisième citoyen des États-Unis à être détenu dans ce pays.

Se référant à des sources anonymes, l'agence sud-coréenne Yonhap communique qu'un citoyen des États-Unis dont le seul nom de famille est connu, Kim, a été arrêté vendredi par les autorités nord-coréennes à l'aéroport international de Pyongyang alors qu'il s'apprêtait à sortir du pays.

M. Kim, ancien professeur de l'Université des Sciences et de Technologie de Yanbian (Chine), était engagé dans des programmes d'aide en Corée du Nord. Il est resté dans le pays pendant un mois environ. Les raisons de son arrestation ne sont pas connues.

Il s'agit du troisième Américain à être arrêté en Corée du Nord. En mars, un tribunal nord-coréen a condamné l'étudiant américain Otto Warmbier à 15 ans de prison pour des actes subversifs : il avait volé une bannière ornée d'un slogan politique dans son hôtel. Le jeune homme a ensuite reconnu avoir commis la « pire erreur » de sa vie.

Le pasteur américain d'origine coréenne Kim Dong-chul a été arrêté en Corée du Nord en octobre dernier et condamné à prison à vie. Il a été accusé d'avoir recueilli des informations secrètes sur le programme nucléaire nord-coréen.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Corée du Nord: un Américain condamné à dix ans de prison pour espionnage
Corée du Nord: un Américain arrêté pour espionnage plaide coupable
Un Américain soupçonné d'espionnage arrêté en Corée du Nord
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Tags:
peine de prison, arrestation, Université de Yanbian, Kim Dong Chul, Otto-Frederick Warmbier, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook