Ecoutez Radio Sputnik
    La centrale nucléaire de Bouchehr, Iran

    Respecter mais riposter: l’Iran met les point sur les i dans le dossier nucléaire

    © AFP 2019 ATTA KENARE
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2017) (60)
    5341
    S'abonner

    Tout en garantissant qu’il respectera l’application du plan d'action conjoint sur le nucléaire iranien, Téhéran promet également de riposter advenant la moindre menace provenant de Washington.

    Téhéran se déclare prêt à se conformer à l'accord sur le programme nucléaire iranien, aussi appelé Plan d'action conjoint, mais résistera aux menaces des États-Unis, a déclaré le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan se prononçant lors de la VIe Conférence sur la sécurité internationale qui se tient à Moscou.

    « L'Iran respectera le Plan d'action conjoint, mais opposera une forte résistance à la moindre menace et à la moindre intimidation venant des États-Unis », a souligné le ministre.

    « Je suis persuadé que l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire représente un droit naturel de tous les États, et aucun tribunal ne peut l'empêcher », a ajouté Hossein Dehghan.

    Washington a à maintes reprises accusé Téhéran de ne pas respecter l'application du plan d'action conjoint sur le nucléaire iranien. Bien que la Maison-Blanche ait certifié la semaine passée que l'Iran respectait ses engagements aux termes de l'accord nucléaire négocié par l'ancien Président Barack Obama, Donald Trump rejette toutes les affirmations, insistant sur le rôle menaçant de l'Iran dans la région.

    L'Iran a conclu le 14 juillet 2015, avec les grandes puissances, un accord destiné à garantir la nature strictement pacifique de ses activités nucléaires contre une levée d'une grande partie des sanctions internationales, progressivement mise en œuvre depuis janvier 2016.

    L'Iran s'est engagé par l'accord de 2015, dit Plan global d'action conjoint, à ne jamais mettre au point ou acquérir l'arme atomique, en échange de la levée des sanctions économiques pesant sur la république islamique.

    Néanmoins, les responsables iraniens dénoncent régulièrement l'attitude des Américains qui auraient levé les sanctions « sur le papier », mais pas dans les faits.

    Le Plan global d'action conjoint (JCPOA) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies: les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2017) (60)

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: les sanctions restent à l’ordre du jour
    Levée des sanctions contre l'Iran: Trump met en doute l’accord signé par Obama
    Tags:
    riposte, nucléaire, Téhéran, Washington, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik