International
URL courte
12280
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères a fortement critiqué le journal britannique The Times pour un article dans lequel Sputnik et RT ont été qualifiés de médias diffusant des fake news.

La diplomatie russe a fustigé le journal britannique The Times pour avoir publié un article dans lequel Sputnik et RT avaient été qualifiés de médias lançant des fake news. Le commentaire du ministère russe des Affaires étrangères a été publié sur son site officiel dans la rubrique consacrée aux exemples de fausses nouvelles sur la Russie.

Les allégations de l'auteur de l'article du Times n'ont rien à voir avec la réalité, signale le ministère. La diplomatie russe précise que le régulateur médiatique britannique Ofcom n'a pas réussi à prouver que les médias visés publiaient de fausses infos.

Les propos sur la « propagande escroc » de la part de Sputnik et RT nuisent à l'image du journal The Times, indique le ministère russe.

« Voir des conclusions de ce genre dans un journal qui avait jadis la réputation d'être un média professionnel est assez triste », signale le ministère russe.

La diplomatie russe conclut que, malheureusement, le Times continue de participer aux attaques informationnelles contre la Russie sans essayer de comprendre le contexte des relations entre la Russie et les pays occidentaux.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les équipes de Sputnik, RT et Ruptly refoulées devant le QG de Macron
«Les vraies élites c’est nous», affirme Didier Raoult
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
Tags:
journalisme, diplomatie, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook