International
URL courte
660
S'abonner

Les forces spéciales américaines et les militaires afghans ont probablement éliminé jeudi le chef de la branche locale de Daech Abdul Hasib, selon le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Le chef de la branche du groupe terroriste EI-Khorasan, le nom de la branche afghane d'État islamique (Daech), Abdul Hasib, aurait été tué jeudi 27 avril dans un raid mené par les forces spéciales américaines et les forces de sécurité afghanes dans la province de Nangarhâr, dans l'est du pays, a déclaré le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

« Les forces des opérations spéciales des États-Unis ont tué plusieurs hauts dirigeants de Daech avec environ 35 autres djihadistes. L'ennemi que nous ciblions était Abdul Hasib. Il était l'émir de Daech en Afghanistan […]. Nous soupçonnons qu'il ait été tué à la suite de l'opération », a-t-il indiqué.

Il a également fait savoir que deux soldats américains avaient été tués et un soldat blessé au cours de ce raid auquel ont participé 50 rangers de l'US Army et 40 commandos afghans.

« Nous enquêtons sur les circonstances de la mort de nos rangers […]. Il est possible que ces rangers aient été tué par un tir ami », a précisé Jeff Davis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
Etat islamique, Afghanistan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook