International
URL courte
6111
S'abonner

Le ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine a donné son point de vue concernant les derniers manœuvres militaires conjointes des États-Unis et de la Corée du Sud. Selon, le service diplomatique chinois, il est nécessaire de préserver la stabilité dans la région et de revenir au dialogue.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a commenté les exercices militaires des États-Unis et la Corée du Sud, en appelant les parties à la plus grande retenue. La déclaration a été faite après que deux bombardiers stratégiques américains ont survolé le territoire de la Corée du Sud dans la Mer du Japon, ce qui a suscité une vive indignation de la part des autorités nord-coréennes.

« Nous appelons de nouveau les parties concernées à faire preuve de calme et à cesser de se blesser l'une l'autre, afin de créer une bonne atmosphère pour le dialogue » a noté le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang.

Il a également ajouté que désormais la priorité était de réduire la tension dans la péninsule coréenne et de revenir le plus tôt possible au dialogue et aux consultations.

Auparavant, l'agence de presse Yonhap, se référant au ministère sud-coréen de la Défense nationale, a rapporté mardi que deux bombardiers stratégiques américains Rockwell B-1 Lancer, stationnés à Guam, avaient pris part aux manœuvres conjointes d'un groupe aéronaval d'attaque américain et de militaires sud-coréens.

« Nous avons prêté attention aux exercices militaires en cours (entre les États-Unis et la Corée du Sud, ndlr) […] Nous nous sommes opposés à ce que toute partie prenne des mesures qui pourraient augmenter la tension et compromettre la paix et la stabilité dans la région », a indiqué mercredi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse.

Les bombardiers américains ont survolé la Corée du Sud dans la mer du Japon, ce qui a provoqué l'indignation chez les voisins du Nord. L'agence centrale de presse nord-coréenne a noté que le vol avait eu lieu le jour suivant la fin des manœuvres militaires de grande échelle « Key Resolve » de deux mois entre les États-Unis et la Corée du Sud. En même temps, le commandement de la Force aérienne du Pacifique des États-Unis a déclaré que la présence des bombardiers faisait partie du travail de routine du maintien de la sécurité régionale et qu'ils n'étaient dirigés contre aucun pays.

Après la Guerre de Corée de 1950-1953, l'armistice a été signé entre les États-Unis, qui ont combattu sous le drapeau de l'Onu, et la République populaire démocratique de Corée. Formellement, donc, le conflit militaire n'est pas terminé. La Corée du Sud n'a pas participé à la signature.

Pyongyang a réalisé ces derniers temps une série de tests de missiles balistiques. Washington, pour sa part, effectue des manœuvres militaires sans précédent avec la Corée du Sud.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les manœuvres militaires US et sud-coréennes prennent fin en mer du Japon
Pyongyang défie les porte-avions et sous-marins américains
La Corée du Sud et les USA entament des manœuvres militaires en mer du Japon
CS de l’Onu: Moscou et Pékin s’opposent aux manœuvres US près de la Corée du Nord
Tags:
exercices militaires, bombardier, tensions, militaires, ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook