International
URL courte
124
S'abonner

Influence dans les moteurs de recherche, ingérence dans les campagnes présidentielles, piratage des sites… C’est à croire que des hackers russes ne se reposent jamais. La vague de paranoïa antirusse est également renforcée par les accusations du FBI soupçonnant les services de renseignement russes de complot avec des hackers.

James Comey, le directeur du FBI, affirme que le piratage de millions de comptes d'utilisateurs du site Yahoo!a été effectué non seulement par des hackers russes, mais aussi par les services de sécurité russes, qui travailleraient en coopération avec les pirates informatiques.

« Leurs organisations gouvernementales (organisations gouvernementales russes, ndlr) ont un lien avec des criminels, bien qu'il soit toujours difficile de déterminer de qui il s'agit. Le piratage de Yahoo! est un exemple illustrant comment certains des meilleurs criminels et les services de renseignement travaillent ensemble », a déclaré James Comey, sans pourtant fournir de preuves.

Le groupe internet Yahoo! a annoncé en 2016 une fuite majeure de données de ses utilisateurs suite à une cyberattaque effectuée en 2013. Des hackers ont volé des informations personnelles comme des dates de naissance, des noms, des adresses électroniques, des numéros de téléphone et des mots de passe.

Le ministère américain de la Justice a accusé Dmitri Dokouchaev, un employé du FSB, et son collègue présumé Egor Souchtchine, d'avoir aidé et dirigé le travail des hackers Alexei Belan et Karim Baratov, ainsi que d'avoir payé les informations récoltées à l'aide des programmes secrets aux États-Unis et à l'extérieur.

La Russie a à maintes reprises nié ces accusations.

Selon Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, les accusations de piratage émises par Washington semblent être une tentative de distraire le public des dernières révélations de WikiLeaks.

« Je suis plus que certaine que c'est le cas, vu que les capitales européennes font tout leur possible pour que le sujet des dernières révélations de WikiLeaks ne se répande pas et ne se développe pas de façon active dans leurs médias », a ajouté la diplomate.

La Russie lutte contre le phénomène de « piratage » qui va à l'encontre de la législation du pays, a-t-elle affirmé, ajoutant que la promotion du sujet des « hackers russes » s'inscrit dans des luttes politiques internes aux États-Unis.

Yahoo piraté: pour le FBI, ça sent le complot russe
© Sputnik .

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Mon chat me regarde bizarrement… La faute aux hackers russes?
Yahoo!: 500 millions de comptes piratés
Un milliard de comptes Yahoo! piratés suite à une cyberattaque
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
services de sécurité, piratage, hackers, Yahoo, FBI, FSB, James Comey, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook