Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Claude Juncker

    Quand Jean-Claude Juncker snobe l’anglais au profit du français

    © AFP 2019 Matthew Mirabelli
    International
    URL courte
    21191
    S'abonner

    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré lors d’un discours à l’Institut universitaire européen de Florence (IUE), en Italie, que la langue anglaise «était en perte de vitesse en Europe». Avant de continuer son intervention en français.

    Le 5 mai, lors d'une allocution à l'Institut universitaire européen de Florence (IUE), le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a préféré s'exprimer en français plutôt qu'en anglais.

    « J'ai hésité entre le français et l'anglais, et j'ai fait mon choix. Je vais m'exprimer désormais en français », a-t-il souligné.

    Il l'a expliqué en indiquant que l'anglais était « lentement, mais sûrement, en perte de vitesse en Europe ».

    La déclaration a suscité des applaudissements et des rires parmi l'audience. Alors que les négociations sur le Brexit aggravent de jour en jour les relations entre la Grande-Bretagne et l'UE, l'initiative de Jean-Claude Juncker a un air de provocation.

    Néanmoins, le président de la Commission s'est justifié en invoquant les élections de dimanche prochain en France, expliquant qu'il désirait que les Français «comprennent ce qu'il avait à dire sur l'Europe et sur les nations ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Juncker promet au Royaume-Uni «une facture très salée» pour sa sortie de l'UE
    Juncker: «je soutiendrai l’indépendance du Texas» si Trump favorise le Brexit
    Augmenter les dépenses militaires? Juncker dit non aux Etats-Unis
    Tags:
    anglais, langue française, Commission européenne, Jean-Claude Juncker, Florence, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik