Ecoutez Radio Sputnik
    Trump révèle qui pourrait être derrière les fuites des données secrètes dans les médias

    Trump révèle qui pourrait être derrière les fuites des données secrètes dans les médias

    © AP Photo/ Steven Senne
    International
    URL courte
    5370

    Le Président américain est d'avis que Sally Yates, ancienne procureure générale des États-Unis, pourrait être liée aux fuites des informations confidentielles dans les médias.

    Évoquant les fuites des données dans l'espace médiatique, un cas fréquent ces derniers temps, le Président américain Donald Trump a mentionné la personnalité de l'ex-procureure générale des États-Unis Sally Yates, estimant qu'elle pourrait être impliquée dans les fuites des données confidentielles.

    « Demandez à Sally Yates sous serment si elle sait comment les informations classifiées ont pénétré dans les journaux peu après qu'elle les ait présentées devant le conseil de la Maison-Blanche », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    Le dirigeant américain a démis Mme Yates, désignée par l'administration de Barack Obama, de ses fonctions de procureure générale après son refus d'exécuter le décret sur l'immigration. Cette dernière était à la tête du département de la Justice des États-Unis après l'investiture de Donald Trump et était entre autres chargée du travail des services de renseignement.

    Le général Michael Flynn a quitté son poste au lendemain d'une publication parue dans le Washington Post évoquant une conversation téléphonique survenue en décembre dernier entre le conseiller à la sécurité nationale et Sergueï Kisliak, ambassadeur de la Fédération de Russie à Washington. Flynn a dirigé l'Agence de renseignement de la défense (Defense Intelligence Agency, DIA) de 2012 à 2014, puis a occupé du 20 janvier au 13 février 2017 le poste de conseiller du Président américain pour la sécurité nationale.

    Le quotidien américain accusait notamment Flynn d'avoir conseillé à la Russie « d'être plus mesurée dans sa réaction face aux sanctions punitives » et de ne pas avoir rejeté la possibilité que les sanctions pourraient être révisées sous la nouvelle présidence. Une prise de position que le Washington Post a considéré comme une tentative de la part de Flynn de saper la politique intérieure d'Obama, bien que celui-ci n'ait alors occupé aucune fonction officielle.

    Le Kremlin a de son côté démenti les informations fournies par le Washington Post. Après la démission de Flynn, des comités du Congrès américain et le Pentagone ont entamé une vérification des informations selon lesquelles le général aurait reçu des rémunérations de la part de compagnies russes en 2015. Ceci nécessitait le feu vert de Washington vu que Flynn avait eu accès à des informations secrètes et occupé un poste de responsable militaire. L'avocat du général a déclaré que son client avait livré aux services spéciaux américains un compte rendu détaillé de son déplacement en Russie avant et après la visite.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le fils de Trump nie avoir évoqué des «investissements russes»
    Trump dément à nouveau tous liens avec la Russie
    Trump: c'est Obama qui a ouvert à Flynn l'accès aux documents secrets
    Tags:
    médias, fuites, Michael Flynn, Sally Yates, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik