International
URL courte
69639
S'abonner

Donald Trump est disposé à rencontrer Kim Jong-un si la Corée du Nord renonce à ses programmes balistique et nucléaire, affirme l'agence japonaise Kyodo.

D'après des sources diplomatiques proches du dossier cité par Kyodo, le chef de la Maison-Blanche serait prêt à inviter le dirigeant nord-coréen aux États-Unis si Pyongyang abandonnait ses programmes nucléaire et balistique. L'agence indique également que Washington a annoncé à Pékin qu'il était prêt à garantir le maintien du régime nord-coréen et à ne pas lancer d'opération militaire à son encontre si ce dernier mettait fin à ces programmes.

Début mai, Donald Trump a affirmé dans une interview à l'agence Bloomberg qu'il « serait absolument honoré de rencontrer » le leader du pays communiste « si les conditions étaient réunies ».

Ces dernières semaines, les tensions sont montées d'un cran autour des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang qui n'abandonne pas ses tentatives de se doter d'un missile capable d'acheminer une ogive nucléaire sur le continent américain. Les États-Unis ont dépêché le sous-marin nucléaire Virginia et un groupe aéronaval conduit par le porte-avions à propulsion nucléaire USS Carl Vinson au large de la péninsule coréenne.

Auparavant, le vice-Président américain Mike Pence a annoncé la fin de la politique de « patience stratégique » à l'égard de la Corée du Nord.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Kim Jong-un et Kim Jong-il, un seul et même homme? Trump dans le doute
Trump sur Kim Jong-un: un «gars intelligent» qui a affaire à des «gens durs»
Trump ne veut pas franchir «la ligne rouge» avec Kim Jong-un
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tags:
nucléaire coréen, réunion, tensions, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook