International
URL courte
231
S'abonner

Le Parlement du Kosovo a adopté une motion de censure à l'encontre du gouvernement d'Isa Mustafa, provoquant des législatives anticipées, qui devront se tenir dans les prochains 45 jours, selon la législation kosovare.

Le gouvernement kosovar a chuté après que le Parlement du Kosovo, république reconnue par une partie de la communauté internationale, ait approuvé la motion de censure au gouvernement d'Isa Mustafa. Une action qui va provoquer des élections législatives anticipées dans ce pays enlisé depuis plus d'un an dans une crise politique.

78 députés sur 120 ont voté en faveur de la dissolution du gouvernement,, a signalé mercredi le site kosovar RTK. Au total, 115 députés assistaient à la réunion. 38 d'entre eux ont voté contre et trois se sont abstenus.

Le député kosovar Slavko Simic a indiqué à Sputnik que la décision de voter pour une motion de censure avait été prise à une réunion précédant le vote au Parlement.

« Il nous faut un gouvernement avec un mécanisme efficace, qui se comportera d'une manière plus résolue et plus responsable, qui sera en mesure de sortir de l'impasse plusieurs processus importants », a-t-il estimé.

« Aujourd'hui, nous sommes dans une stagnation politique et institutionnelle globale. Aucune mesure concrète n'est prise, aucun problème auquel se heurte le peuple serbe du Kosovo-et-Métochie, n'est résolu. » a-t-il conclu.

Selon RTK, ce sont pour l'essentiel les membres du « Parti démocratique du Kosovo », dont le dirigeant est Hashim Thaçi, l'actuel Président kosovar, qui ont voté pour une motion de censure contre le gouvernement. De même, des représentants des minorités serbes dans la région ont soutenu la motion.

L'initiative d'avancer une motion de censure a été proposée par le mouvement d'opposition « Initiative pour le Kosovo », soutenu par les membres de l'« Alliance pour l'avenir du Kosovo » et du mouvement « Autodétermination », ainsi que par certains représentants de la coalition au pouvoir. L'opposition a affirmé que la coalition au pouvoir du Parti démocratique du Kosovo, l'Union démocratique et les partisans des minorités nationales s'étaient avérés incapables de résoudre les problèmes importants du Kosovo.

Conformément à la législation kosovare, des élections législatives anticipées devraient avoir lieu dans les 45 prochains jours. Provisoirement, ils peuvent être fixés au début juin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L’idée de la création d’une armée au Kosovo affole l’Otan
Régime sans visas: l’UE rappelle le Kosovo à l’ordre
L’adhésion du Kosovo à l’Unesco de moins en moins réaliste?
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
élections législatives, motion de censure, gouvernement, dissolution, Hashim Thaçi, Kosovo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook