Ecoutez Radio Sputnik
    Condoleezza Rice

    Condoleezza Rice: «les USA ont envahi l’Irak pour renverser Saddam Hussein»

    © AP Photo/ Alik Keplicz
    International
    URL courte
    182518426

    Le professeur en sciences politiques à l'Université norvégienne de sciences et de technologie (NTNU), Georg Jakobsen, à qui on doit, entre autres, le livre intitulé «The Game: A Rational Actor Approach to the US-led Invasion of Iraq, 2003», commente pour Sputnik cette déclaration de l’ancienne secrétaire d’État américaine.

    Selon Mme Rice, les États-Unis ne sont pas allés en Irak afin d'apporter la démocratie mais pour renverser Saddam Hussein. Selon elle, cela revêtait un problème de sécurité. Le politologue norvégien Georg Jakobsen évoque les récents propos de l'ex-secrétaire d'État et en donne son interprétation à Sputnik.

    « Nul doute qu'en Irak et en Afghanistan, les États-Unis se sont guidés avant tout sur des raisons de sécurité. Saddam Hussein ne disait rien d'armes de destruction massive (ADM) en sa possession, qu'il n'avait sans doute pas, mais personne n'en était sûr à 100 %. Je pense que tel est le sens de la déclaration de Condoleezza Rice », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et de préciser que Washington n'était pas certain de l'absence d'ADM en Irak et, compte tenu de la situation à l'issue des attentats du 11 septembre, les Américains ne voulaient pas risquer et avaient décidé d'aller en Irak pour détruire les ADM, s'il y en avait, et renverser du coup Saddam Hussein.

    « L'instauration de la démocratie y était évidemment secondaire. […] Les États-Unis aspirent à refaire les autres pays […] sans penser aux conséquences éventuelles des réformes imposées », a indiqué l'analyste.

    Selon ce dernier, cela a souvent eu un effet négatif, dont la montée en puissance du terrorisme et même la naissance de Daech.

    L’invasion de l’Irak
    © REUTERS/ Pool/Stefan Rousseau

    « La tactique américaine visant à imposer la démocratie aux pays du Proche-Orient a échoué », a constaté le politologue, ajoutant que Washington devrait entamer des négociations avec Moscou afin de régler la crise en Syrie et discuter du sort politique du Président syrien Bachar el-Assad.

    Et de conclure que la communauté internationale devait porter attention aux déclarations du Kremlin, Moscou étant devenu l'un des acteurs principaux sur la scène mondiale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Irak pourrait poursuivre les USA pour leur intervention militaire
    Les USA opposés au rapprochement Irak-Russie?
    L'Irak pourrait revoir l'accord de sécurité avec les USA
    Tags:
    réformes, président, renversement, invasion, armes de destruction massive, Etat islamique, Kremlin, présidence américaine, Sputnik, Georg Jakobsen, Bachar el-Assad, Saddam Hussein, Condoleezza Rice, Syrie, Proche-Orient, Russie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik