Ecoutez Radio Sputnik
    Ordinateur

    Cyberattaque mondiale: un retour triomphal des «hackers russes»?

    CC0
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    Cyberattaque Wannacry (11)
    1440081420

    Peu après que la panique soit retombée après la cyberattaque mondiale, l'hypothèse des tristement célèbres hackers russes a de nouveau fait surface. Il faut dire qu'ils étaient un peu oisifs ces derniers temps, alors ont-ils écrit un nouvel épisode dans la saga de la Main du Kremlin?

    Après de longs mois de silence sur les hackers russes, L'Express n'allait pas louper une aussi bonne occasion de les rappeler à notre bon souvenir. Dans son article titré « Cyberattaque mondiale : Poutine nie la responsabilité de la Russie », on évoque les fameux « hackers russes », qui sont devenus mondialement célèbres pour leur habileté, sans pour autant voir le moindre de leurs crimes prouvé.

    Dorénavant, ils n'ont plus rien à faire pour se retrouver au cœur de l'attention internationale : leur popularité et leurs exploits présumés les précèdent. Et qui d'autres que ces agents troubles de la Main du Kremlin auraient pu lancer une attaque mondiale d'une telle sophistication et d'une telle ampleur ?

    Le virus WannaCry a touché environ 300 000 ordinateurs dans 150 pays, de l'Espagne à la Chine, ce qui a poussé les experts en sécurité informatique à réfléchir aux possibles coupables. Parmi les hypothèses, certains pointent le groupe de hackers Lazarus, déjà lié à plusieurs reprises à la Corée du Nord. Pour le président de Microsoft, Brad Smith, les gouvernements et les services de renseignements, tels que la CIA et la NSA, portent une part de responsabilité dans la propagation du virus WannaCry.

    Cependant, les fans des hackers russes ne ratent jamais une occasion pour rappeler les capacités exceptionnelles de l'équipe de hackers russes… potentiellement implantée dans tous les coins du monde.

    Le Président russe a nié l'implication de son pays dans la cyberattaque géante survenue vendredi dernier. Or, bien que la Russie ait elle aussi ressenti l'impact de l'attaque, bien que ses plus importants opérateurs mobiles, tels que Mégaphone, MTS et VimpelCom, les ministères de l'Intérieur et de la Santé publique ainsi que plusieurs banques en aient été victimes, les fans de la Cybermain du Kremlin y voient plutôt un nouveau coup de théâtre de la cyberdynastie russe ! Logique !

    Une des preuves, c'est le fait que les hackers russes avaient presque disparu de la scène internationale ces derniers temps : le monde n'a pas vu la Présidente du Front national Marine Le Pen l'emporter à la présidentielle française, n'est-ce pas un signe que les hackers étaient en vacances et avaient besoin de marquer leur retour par un coup d'éclat ? Et voilà, selon les règles du jeu de « la Main du Kremlin », n'importe quel crime dans le cyberespace devrait désormais leur être attribué !

    Une attaque informatique de grande ampleur a fait plus de 300 000 victimes dans au moins 150 pays depuis le 12 mai. Les pirates ont utilisé une faille dans le système d'exploitation Windows pour diffuser un « rançongiciel », un virus qui bloque les ordinateurs jusqu'au versement d'une rançon.

    Selon Vladimir Poutine, « on cherche toujours les coupables là où il n'y en a pas », alors que « les services spéciaux américains étaient la première source de ce virus », pour Brad Smith, le directeur juridique de Microsoft. En outre, le dirigeant russe a souligné que la Russie avait proposé à ses partenaires américains « de travailler ensemble sur les questions de cybersécurité, et même de conclure des accords intergouvernementaux appropriés sur le sujet, mais notre proposition avait été rejetée ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Cyberattaque Wannacry (11)

    Lire aussi:

    Cyberattaque mondiale: Poutine pointe le rôle du renseignement US
    Ce que l’on sait sur la cyberattaque mondiale
    Parti pirate: la culture du secret, terreau idéal pour les cyberattaques
    Une cyberattaque à l'échelle planétaire arrêtée grâce à un informaticien vigilant

    Lire aussi:

    Cyberattaque mondiale: Poutine pointe le rôle du renseignement US
    La Corée du Nord derrière la cyberattaque géante WannaCry?
    Cyberattaque mondiale : le président de Microsoft pointe du doigt la NSA et la CIA
    Et si les coupables du piratage mondial étaient moins évidents qu'on ne le croit...
    WannaCry: le Conseil de sécurité de Russie exclut la piste de services spéciaux
    Tags:
    La Main du Kremlin, La Faute Aux Russes, coupable, hypothèse, hackers, cyberattaque, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik