International
URL courte
11357
S'abonner

Tout en considérant les républiques autoproclamées de l’est de l’Ukraine comme son territoire, Kiev semble abandonner l’idée de les rattacher par la voie militaire.

Kiev n'envisage pas de faire revenir sous son contrôle par la force « les territoires de Donetsk et de Lougansk », a déclaré à la chaîne allemande Deutsche Welle le ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak.

Cependant, le responsable est convaincu que les territoires insurgés retourneront sous le giron de Kiev. « Nous sommes persuadés que Donetsk et Lougansk sont des territoires ukrainiens », a-t-il dit.

Ces régions de l‘est de l'Ukraine ont proclamé leur indépendance de Kiev après le coup d'État survenu en Ukraine en février 2014. En réponse, les autorités ukrainiennes ont lancé une opération « antiterroriste » contre les indépendantistes.

2 655 militaires ukrainiens ont été tués lors de cette opération, selon M. Poltorak. L'Ukraine « a perdu 43 000 km2 de territoire », a-t-il ajouté.
Au total, selon le dernier bilan de l'Onu, le conflit a déjà fait plus de 10 000 victimes, et plus de 20 000 personnes ont été blessées.

Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov avait auparavant déclaré que les forces gouvernementales ukrainiennes devaient se préparer à « récupérer » les territoires non contrôlés par Kiev. En février, il parlait d'un « plan concret » des autorités ukrainiennes visant à récupérer le Donbass.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L’armée ukrainienne pilonne neuf fois le Donbass en 24h
Avant Pâques, Porochenko appelle à la paix et... à se mobiliser pour le retour du Donbass
Washington: le blocus du Donbass nuira aux accords de Minsk
Tags:
Stepan Poltorak, Donbass, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik