Ecoutez Radio Sputnik
    La région de Mossoul

    Des centaines de milliers de personnes s'apprêtent à quitter Mossoul

    © REUTERS / Zohra Bensemra
    International
    URL courte
    320

    Jusqu'à 200.000 résidents de Mossoul pourraient quitter la ville sur fond d'intensification des combats entre forces irakiennes et djihadistes de Daech, selon la coordinatrice humanitaire de l'Onu pour l'Irak, Lise Grande.

    L'Organisation internationale pour les migrations a annoncé que près de 370 000 Irakiens avaient été contraints de fuir leurs foyers depuis le début de l'opération de libération de Mossoul en octobre 2016.

    « Au fur et à mesure que les combats s'intensifient et s'approchent de la vielle ville, nous nous attendons à ce que jusqu'à 200 000 personnes quittent la région », a déclaré Mme Grande, citée par l'agence Reuters.

    Les forces irakiennes, soutenues par la coalition internationale anti-Daech dirigée par Washington, contrôlent à l'heure actuelle la partie orientale de Mossoul ainsi que deux tiers du territoire de Mossoul-Ouest. L'avancée des militaires est compliquée par la présence de nombreux civils dans la ville et par la configuration des quartiers.

    Plus tôt dans la semaine, le porte-parole de la coalition John Dorrian a annoncé que tous les djihadistes se trouvant toujours à Mossoul étaient en passe d'essuyer une « défaite totale ». Selon l'agence Reuters, à l'heure actuelle, les djihadistes de Daech ne contrôlent « que 12 kilomètres carrés » dans la deuxième plus grande ville irakienne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Daech mène une nouvelle attaque chimique à Mossoul
    «Washington fait traîner en longueur la libération de Mossoul»
    Daech ne contrôle plus que 10% de Mossoul
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Tags:
    djihadisme, combat, réfugiés, Organisation internationale pour les migrations (OIM), coalition anti-Daech, Lise Grande, Irak, Mossoul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik