Ecoutez Radio Sputnik
    Ivanka Trump

    Ivanka Trump accusée de «faux féminisme»

    © AP Photo/ Evan Vucci
    International
    URL courte
    185792

    La Première fille des États-Unis, Ivanka Trump, se fait passer pour une militante de la cause des femmes qui travaillent et se qualifie souvent de féministe, cependant certains l’accusent d’entretenir une fausse image de féministe.

    Dans son dernier livre intitulé « Les femmes qui travaillent », la fille aînée du Président américain Donald Trump encourage les femmes, notamment les mères de familles et les femmes enceintes, à décider entre leur carrière et la maternité et à trouver un « équilibre travail-vie ». Cependant, les appels féministes de cette mère de trois enfants semblent douteux.

    Selon le magazine allemand Cicero, elle écrit pour des femmes qui se sont déjà affirmées dans un monde dominé par les hommes. Elle écrit pour des femmes blanches privilégiées et non pas pour des femmes noires ou des représentantes des minorités défavorisées.

    Tout simplement parce que la Première fille n'a aucune expérience des véritables difficultés. Elle ne connaît pas l'inégalité salariale, la discrimination ni le harcèlement sexuel sur le lieu de travail.

    Son idée de l'émancipation vaut pour des rencontres comme celle du Sommet du G20 des femmes, où elle a brillé en robe à fleurs aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel et de la directrice du FMI Christine Lagarde.

    Toujours selon Cicero, il est facile de donner des conseils lorsqu'on mène une vie heureuse, du moins en apparence, avec un mari millionnaire, entourée de chauffeurs et de nounous. La situation est tout autre pour les mères célibataires en difficulté qui doivent gagner leur vie et élever leurs enfants.

    Bref, le féminisme de cette soi-disant militante des droits des femmes est faux, conclut le magazine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    «Interprétation erronée»: Ivanka Trump nie son influence sur la frappe US en Syrie
    Quand la politique étrangère US obéit aux projets d'affaires d'Ivanka Trump
    Ivanka Trump vend une image positive des USA en Chine
    Tags:
    féminisme, Christine Lagarde, Angela Merkel, Ivanka Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik