International
URL courte
Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
29538
S'abonner

Évoquant vendredi la frappe de la coalition internationale menée le 18 mai sur un site de l'armée syrienne, le général Joseph Dunford s'est engagé à ce qu'une situation similaire ne se reproduise pas tant que la sécurité des forces armées US sera garantie.

Le chef d'état-major des armées des États-Unis, le général Joseph Dunford, a assuré à la Russie que de nouvelles frappes en Syrie sont exclues si les forces armées américaines ne sont pas menacées.

« Nos commandants sur place ont jugé qu'à ce moment-là ils étaient menacés et les règles de la guerre leur ont permis de le faire [réaliser une frappe, ndlr]. Nous avons renouvelé [la communication avec la Russie, ndlr], actuellement nous menons des négociations à tous les niveaux afin de prévenir des incidents similaires à l'avenir. Hier soir, je me suis engagé à ce que la situation ne se reproduise pas, si nos forces ne sont pas menacées », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Washington.

L'aviation de la coalition menée par les États-Unis a frappé jeudi soir un convoi pro-Assad en Syrie, dans la zone d'At-Tanf, à proximité de la frontière avec l'Irak et la Jordanie. Se trouvant dans la zone de désescalade établie, le convoi a pourtant été perçu comme « un danger pour les forces de la coalition », selon le Pentagone.

Selon un représentant de la coalition américaine, la colonne visée par les frappes comportait des chars, des véhicules blindés, ainsi que de l'artillerie. Le convoi n'aurait pas répondu aux avertissements visant à l'empêcher de s'approcher trop près des forces de la coalition.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a qualifié la frappe d'illégale, ajoutant qu'elle constituait une nouvelle violation de la souveraineté de la Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

Lire aussi:

Damas confirme la frappe de la coalition contre un site gouvernemental à At-Tanf
La coalition US attaque les forces pro-Assad dans le sud du pays
La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Tags:
frappe aérienne, sécurité, coalition anti-Daech, Joseph Dunford, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook