Ecoutez Radio Sputnik
    Organisation mondiale du commerce (OMC)

    La Russie proteste contre les sanctions antirusses de Kiev auprès de l’OMC

    CC BY 2.0 / World Trade Organization / WTO Public Forum 2010
    International
    URL courte
    6172
    S'abonner

    Kiev ne cesse d’adopter des sanctions contre Moscou depuis 2014. Il y a quelques jours, il a interdit l’accès aux réseaux sociaux russes VKontakte et Odnoklassniki et aux moteurs de recherche russes Yandex et Mail.ru, ainsi qu’au groupe de sécurité informatique Kaspersky Lab. La Russie proteste auprès de l’OMC.

    La Russie a déposé une plainte auprès de Roberto Azevêdo, directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), contre l'Ukraine qui ne cesse d'adopter des sanctions contre Moscou depuis 2014, a annoncé samedi le ministre russe du Développement économique, Maksim Orechkine.

    « Certaines de ces mesures sont loin de protéger l'économie russe, au contraire, elles ne font que créer des problèmes supplémentaires », a indiqué le ministre en marge d'une rencontre ministérielle de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

    Cette semaine, Kiev a prolongé et élargi ses sanctions contre des citoyens et organismes russes et étrangers. L'Ukraine a notamment fermé pour trois ans l'accès aux réseaux sociaux russes VKontakte, l'équivalent de Facebook, et Odnoklassniki, ainsi qu'aux services des moteurs de recherche Yandex, dont le moteur de recherche est utilisé par 32,9 % des internautes ukrainiens, et Mail.ru. Le groupe de cybersécurité Kaspersky Lab figure lui aussi sur la liste noire ukrainienne.

    Le Conseil de l'Europe a critiqué mercredi la décision de Kiev de bloquer les réseaux sociaux russes, ce qui est contraire aux valeurs européennes.
    La liste des sanctions ukrainienne comprend actuellement 1 228 personnes et 538 organisations.

    Selon le ministre Orechkine, les mesures restrictives imposées par Kiev vont à l'encontre de ses engagements et des normes du commerce international. La plainte russe porte sur des centaines d'éléments d'actes législatifs ukrainiens qui violent les accords de base de l'OMC sur le commerce des marchandises et des services, les importations et les normes sanitaires.

    L'Ukraine a interdit ou limité les activités de centaines de sociétés russes. Depuis 2014, Kiev a interdit les importations de produits laitiers, de viande, de poisson, d'alcools, d'équipements ferroviaires, d'engrais et d'autres produits russes. Les livres importés de Russie font l'objet de procédures spéciales et les voitures d'occasion provenant de Russie sont frappées d'impôts spéciaux.

    Des restrictions ukrainiennes concernent les activités des usines de constructions mécaniques, des banques, des producteurs de logiciels et des compagnies aériennes russes. Les produits de l'industrie légère, des cosmétiques et des produits chimiques russes sont soumis à des contrôles écologiques, sanitaires et vétérinaires spéciaux en Ukraine.

    L'Ukraine a en outre interdit aux sociétés russes de participer aux procédures de privatisation de biens sur son territoire, en violation de ses engagements pris devant l'OMC. Kiev a aussi imposé des restrictions sur les opérations avec la monnaie ukrainienne et refuse l'accréditation aux journalistes russes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Russie a convaincu l'Ukraine d’une fausse plainte déposée à l'OMC
    La Russie va entamer des poursuites contre l'Ukraine à l'OMC
    Tags:
    sanctions antirusses, plainte, sanctions, APEC, Organisation mondiale du commerce (OMC), Maksim Orechkine, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik