International
URL courte
20415
S'abonner

À l'issue de la rencontre entre le Président américain et Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, le roi de l’Arabie saoudite, les États-Unis pourraient vendre à Riyad des armements d’une valeur de 350 milliards de dollars dans les dix ans à venir.

Lors de son premier déplacement à l'étranger, en Arabie saoudite, Donald Trump a signé des accords d'armements d'une valeur de 110 milliards de dollars avec le roi Salmane, a annoncé samedi Sarah Sanders, la responsable de la Maison-Blanche. Durant les dix prochaines années, la valeur de ces achats pourrait dépasser 350 milliards de dollars.

D'après Riyad, l'objectif de ces accords est d'assurer sa sécurité et celle de la région du Golfe « face aux menaces de l'Iran ».

L'Arabie saoudite est placée en troisième position en terme de dépenses militaires après les États-Unis et la Corée du Nord.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain Rex Tillerson et le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir, ce dernier a annoncé que les deux pays avaient signé une série d'accords pour plus de 380 milliards de dollars.

L'agence officielle saoudienne SPA a fait état de 34 accords dans les domaines de la défense, du pétrole et des transports aériens, sans cependant fournir de montant total.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Parer l’accolade de Trump, mode d’emploi: Hillary avait tout prévu (vidéo)
Trump risque-t-il la destitution?
Trump ordonne l'accélération de la campagne anti-Daech
Les USA vont entamer une lutte contre le… cacao, selon Donald Trump (VIDÉO)
Tags:
accords, armements, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Donald Trump, Washington, Corée du Nord, Riyad, Arabie Saoudite, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook