Ecoutez Radio Sputnik
    Pristina

    Pas de place au Kosovo pour les Serbes, selon la partie albanaise

    © AFP 2019 Armend Nimani
    International
    URL courte
    14939
    S'abonner

    La partie albanaise s’applique non seulement à vider de son sens le processus de normalisation des relations avec Belgrade, mais montre aussi aux Serbes qu’ils n’y pas de place pour eux au Kosovo, a rappelé à Sputnik le ministre serbe de l’Intérieur Nebojsa Stefanovic.

    Les derniers propos de Ramush Haradinaj et des politiciens kosovars prouvent que le dialogue de Bruxelles perd tout son sens, vu le comportement de Pristina, a déclaré à Sputnik Nebojsa Stefanovic, commentant la déclaration de l'ancien chef militaire de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK) qui avait dit qu'il n'y aurait de place au Kosovo ni pour les « associations des communautés serbes » ni pour la Serbie s'il remportait les élections et devenait Premier ministre.

    « Il est tout bonnement insensé de mener des négociations avec des gens qui tentent d'annuler tout ce qui a été signé et convenu. Malheureusement, la partie albanaise, bénéficiant de divers soutiens, s'applique à vider de tout son sens le processus de Bruxelles, mais montre aussi et surtout qu'il n'y a pas de place pour les Serbes au Kosovo », a relevé l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que la Serbie ne l'acceptait pas et ne pouvait guère admettre les conséquences dangereuses d'une telle « politique irresponsable ».

    « Les dernières déclarations venant de Pristina montrent que des temps difficiles nous sont réservés. Qui plus est, de telles déclarations constituent une menace pour la sécurité des Serbes et la stabilité de la région. Malheureusement, la communauté internationale ne réagit pas explicitement à un tel comportement. Il n'y a toujours pas non plus de réaction adéquate de la part de l'Union européenne qui doit y réagir d'ailleurs en premier », a constaté le ministre.

    Selon ce dernier, Belgrade s'attend à ce que l'UE laisse clairement entendre que tout ce qui est signé doit être respecté et mis en application et que les droits des Serbes doivent être respectés à la lettre.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Kosovo: 600.000 électeurs de plus que d’habitants pour les législatives
    Kosovo: adieu, l’Occident, bonjour, l’islam radical!
    L'Occident ne respecte pas les accords sur le Kosovo
    Tags:
    élections législatives, premier ministre, relations, normalisation, Union européenne (UE), Sputnik, Ramush Haradinaj, Nebojsa Stefanovic, Albanie, Pristina, Kosovo, Belgrade, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik