Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    L’avocat d’Assange: la Suède était un instrument pour lutter contre la liberté de parole

    © REUTERS / Neil Hall
    International
    URL courte
    Procès du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, 2010-2018 (91)
    9316
    S'abonner

    Suite à la décision de la Suède d’abandonner l’enquête pour viol contre Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, son avocat Baltasar Garzón a expliqué pourquoi son client restait pourtant «l’otage» d’une poursuite illégale.

    Malgré le fait que le parquet suédois a annoncé qu'il classait sans suite l'enquête pour viol à l'encontre de Julian Assange, cela ne mettra pas fin aux problèmes pour le cofondateur de Wikileaks, a indiqué samedi à Londres son avocat Baltasar Garzón.

    « Il est content mais, comme il l'a dit, la guerre vient de commencer. Nous comprenons que la Suède était un simple instrument pour se battre contre la liberté de parole. C'est une grande pratique des États-Unis. Nous nous y sommes préparés pendant plusieurs années », a-t-il souligné.

    M. Garzón est prêt à lutter à l'aide des lois et des résolutions de l'Onu tout en espérant que Washington « malgré sa puissance, va avouer que ni Julian Assange, ni WikiLeaks, ni les défenseurs de la liberté de parole ne sont coupables de ses malheurs ».

    « Ce sont des dirigeants maladroits qui n'ont pas respecté leurs obligations sur la défense de la liberté et la sécurité dans la société qui sont coupables », a déclaré l'avocat.

    Selon lui, maintenant il n'est pas clair comment la situation va évoluer. Conformément à la loi, Assange a le droit de quitter l'ambassade d'Équateur à Londres.

    Rappelons que le 19 mai, le parquet suédois a pris la décision d'annuler le mandat d'arrêt vis-à-vis d'Assange.

    Dans le même temps, la police du Royaume-Uni a annoncé qu'une fois que le cofondateur de WikiLeaks sortirait de l'ambassade à Londres, il serait arrêté immédiatement.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Procès du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, 2010-2018 (91)

    Lire aussi:

    WikiLeaks travaillerait pour Moscou? «Une rêverie des médias», selon Assange
    L'avocat d'Assange rectifie la déclaration sur l'asile en France pour son client
    L'Équateur demande une «sortie sûre» pour Assange du Royaume-Uni
    L’enquête pour viol contre Assange sera reprise sous une condition
    Assange «n’oublie pas et ne pardonne pas»
    Tags:
    poursuites, parquet, enquête, WikiLeaks, Julian Assange, Royaume-Uni, Londres, Suède, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik