Ecoutez Radio Sputnik
    La police britannique près de la salle Manchester Arena

    Un kamikaze serait à l'origine de l'explosion à Manchester

    © AP Photo/ Peter Byrne
    International
    URL courte
    Attentat de Manchester (mai 2017) (59)
    2215

    Un kamikaze serait à l'origine de l'explosion à Manchester selon Reuters

    Un kamikaze serait à l'origine de l'explosion qui a fait lundi soir au moins 19 morts et 50 blessés lors d'un concert d'Ariana Grande à Manchester, au Royaume-Uni, a annoncé l'agence Reuters se référant à des officiels américains.

    D'après ces responsables ayant requis l'anonymat, il y a des signes indiquant qu'il s'agit d'une attaque-suicide.

    La police britannique a antérieurement annoncé qu'elle étudiait l'hypothèse d'un attentat.

    Peu après l'attaque à caractère terroriste qui a eu lieu à Manchester, Facebook a mis en place son "Safety check", l'outil permettant aux utilisateurs vivant dans la zone concernée de rassurer leurs proches.

    L'explosion s'est produite à la fin d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande dans la salle omnisports Manchester Arena. Le son de la déflagration a provoqué un mouvement de panique parmi les spectateurs. De nombreux véhicules de police et ambulances sont arrivés sur les lieux.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Attentat de Manchester (mai 2017) (59)

    Lire aussi:

    Mouvement de panique parmi les spectateurs après le son de l'explosion à Manchester
    L'explosion de Manchester pourrait être une attaque terroriste selon la police
    Des explosions à Manchester: 19 morts, des dizaines de blessés (images)
    Tags:
    kamikaze, explosion, Manchester, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik