Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel

    Base d’Incirlik: Erdogan pas impressionné par les déclarations de Merkel

    © AFP 2019 JOHN MACDOUGALL
    International
    URL courte
    7511

    Le Président turc a promis de «souhaiter bon voyage» aux militaires allemands si Berlin décidait de les retirer de la base aérienne d’Incirlik.

    L'éventuel retrait des forces allemandes de la base aérienne turque d'Incirlik ne présentera pas de problème pour Ankara, a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan.

    Auparavant, les médias ont fait savoir que la Turquie n'avait pas autorisé l'accès de la base d'Incirlik à des députés du Bundestag qui souhaitaient s'y rendre, indiquant que le contexte actuel n'était pas « propice à une telle visite ».

    En réaction, la chancelière fédérale Angela Merkel avait fait savoir qu'elle envisageait un retrait des soldats allemands stationnés à Incirlik si les autorités turques continuaient de refuser la venue de parlementaires sur ce complexe militaire mis à disposition de l'Otan.

    « Nous n'avons reçu aucun avertissement de la part de l'Allemagne sur son intention de quitter la base d'Incirlik pour la Jordanie. La partie allemande avait indiqué que cette question ne figurait pas à l'ordre du jour. Or, s'ils le font, cela ne nous posera pas de problème. S'ils quittent la base, nous leur souhaiterons bon voyage », a annoncé le dirigeant turc avant son départ pour Bruxelles pour le sommet de l'Otan.

    À l'heure actuelle, environ 250 soldats allemands sont déployés sur la base d'Incirlik et participent aux missions de la coalition anti-Daech en Syrie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Ankara à Washington: «Incirlik n'est pas une base de l'Otan»
    La Turquie menace de fermer la base d’Incirlik à la coalition anti-Daech
    Washington trouvera-t-il une alternative à la base d'Incirlik?
    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Tags:
    stationnement, base aérienne, retrait, base aérienne d'Incirlik, OTAN, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik