International
URL courte
Attentat de Manchester (mai 2017) (59)
1617
S'abonner

Les caméras de surveillance d’un centre commercial ont repéré le terroriste présumé de Manchester qui aurait acheté vendredi un sac à dos destiné à dissimuler l’engin explosif.

Salman Abedi, auteur présumé de l'attentat de Manchester, a été filmé par des caméras de surveillance dans le centre commercial Arndale, où il semble avoir acheté un sac à dos pour son engin explosif, relate la chaîne Sky News.

Deux images prises par les caméras vendredi soir montrent un jeune homme en tenue noire avec un sac à dos à la doublure bleue, l'étiquette n'étant pas encore détachée. Ce qui porte à croire qu'il a été acheté tout récemment.

Le New York Times a publié des photos de l'engin explosif présumé retrouvé sur les lieux du crime. Il pouvait se trouver dans un conteneur métallique caché dans une ceinture noire ou un sac à dos Karrimor.

Un attentat-suicide a été perpétré lundi soir à la Manchester Arena pendant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le groupe terroriste Daech a revendiqué l'attaque, qui a fait 22 morts et environ 120 blessés, dont 59 sont toujours hospitalisés. Parmi les morts et les blessés figurent des enfants. Plusieurs adolescents sont toujours portés disparus.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Attentat de Manchester (mai 2017) (59)

Lire aussi:

Attentat de Manchester: la police évoque un réseau terroriste
Attentat de Manchester: après le frère, le père du terroriste interpellé en Libye
Attentat de Manchester: le kamikaze revenait tout juste de Libye
Le palais de Westminster fermera ses portes aux visiteurs après l’attentat de Manchester
Tags:
attentat, Salman Abedi, Manchester
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook