Ecoutez Radio Sputnik
    Une valise remplie de lingots d’or dérobée à un ex-footballeur hongkongais

    Une valise remplie de lingots d’or dérobée à un ex-footballeur hongkongais

    © Sputnik . Oleg Lastochkin
    International
    URL courte
    290
    S'abonner

    À Hong Kong, l’ex-capitaine de l’équipe nationale de football était en train de se promener dans un centre commercial, une valise avec 24 lingots d’or et une importante somme d’argent en main, quand il a été attaqué par des voleurs…

    L'ancien capitaine de l'équipe nationale de football de Hong Kong Lee Wai Man a été détroussé par des voleurs dans un centre commercial hongkongais, relate le journal South China Morning Post.

    Mercredi 24 mai à environ 9h du matin (heure locale), un groupe d'hommes armés d'un couteau ont arraché la valise du sportif contenant 24 lingots d'or et 10 millions de yens (presque 89 000 dollars) en liquide.

    M. Lee a été frappé au visage plusieurs fois, mais il n'a pas eu besoin d'aide médicale. Actuellement, la police mène une enquête sur cet incident.

    Le footballeur a joué pour l'équipe nationale de football de Hong Kong de 1993 à 2006 et a participé à 68 matchs. Il a terminé sa carrière sportive en 2007, après quoi il a travaillé comme entraîneur, commentateur de football, chauffeur de taxi et moniteur d'auto-école.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Un footballeur anglais suspendu pour des paris sur des matchs de football
    Un footballeur chinois risque la disqualification pour un adultère
    Ce footballeur tchèque sauve la vie au gardien de l’équipe adverse (Vidéo)
    Tags:
    footballeur, valises, vol, lingots d'or, Hong Kong
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik