Ecoutez Radio Sputnik
    Attaque en Égypte: une guerre totale lancée par les islamistes contre le gouvernement

    Attaque en Égypte: une guerre totale lancée par les islamistes contre le gouvernement

    © REUTERS / Mohamed Abd El Ghany
    International
    URL courte
    609
    S'abonner

    Qualifiant l’attaque terroriste sur une route au cœur de l’Égypte de signe «inquiétant», Benjamin Blanchard, cofondateur de SOS Chrétiens d’Orient, estime qu’il ne s’agit pas d’insécurité ou d’impunité dans la région mais d’une «guerre totale lancée en Égypte par les islamistes radicaux contre le gouvernement du Président Sissi».

    Commentant l'attaque du bus transportant des chrétiens coptes dans le sud de l'Égypte, Benjamin Blanchard, cofondateur de SOS Chrétiens d'Orient, affirme que c'est un acte très alarmant vu le lieu où le drame a eu lieu.

    « Ce n'est pas du tout dans le Sinaï. Au contraire, c'est en plein milieu de l'Égypte, au sud du Caire, en Moyenne Égypte. C'est une région difficile où les Frères musulmans sont très actifs, mais ce n'est pas une région où il y a carrément une insurrection comme dans le Sinaï. Donc, c'est vraiment inquiétant », a-t-il expliqué à Sputnik.

    Pour Benjamin Blanchard, il ne s'agirait pas d'une question de sécurité générale car « les dernières attaques étaient plutôt contre les églises pendant les offices » tandis que là, le drame s'est produit directement sur la route malgré la présence de barrages et de points de contrôle.

    Ainsi, M. Blanchard estime que la véritable cause réside dans la politique car « les Frères musulmans et les sectes radicales font tout pour déstabiliser l'Égypte ».

    « Ça montre qu'il y a une guerre totale lancée en Égypte par les islamistes radicaux contre le gouvernement du Président Sissi qui essaye de changer les choses », affirme-t-il en ajoutant que les Frères musulmans étaient arrivés au pouvoir avec le Président Morsi et que c'était à ce moment-là que les persécutions contre les chrétiens avaient été institutionnalisées, avec « des églises brûlées, des prêtres séquestrés, torturés, des familles qui ont vu leurs maisons attaquées ».

    Toutefois, malgré la gravité de la situation, M. Blanchard reste confiant et assure que « les autorités égyptiennes vont mettre tous les moyens pour retrouver les auteurs du crime ».

    « Je ne sais pas si ce sera facile, parce qu'il y a des complicités, les Frères musulmans ont bien noyauté la société et même l'administration. Mais le gouvernement égyptien mettra tout en œuvre pour trouver les coupables et les punir », a-t-il ainsi conclu.

    Le 26 mai, des hommes armés ont attaqué un bus transportant des chrétiens coptes dans la province d'Al-Minya, dans le sud de l'Égypte. Le Centre culturel copte fait état de 35 morts. L'incident a eu lieu non loin de l'église de Saint-Samuel.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'Égypte bloque 21 sites internet dont celui d'Al-Jazeera
    L’Égypte favorable à une «Otan arabe» mais contre une confrontation avec la Syrie
    L’Égypte doit se doter d'une cyberarmée pour combattre Daech sur Internet
    Égypte: 17 momies découvertes dans une région pauvre en sites archéologiques
    Trois islamistes condamnés à mort en Égypte
    Tags:
    islam radical, islamisme, radicalisme, menace terroriste, terrorisme, attentat, Benjamin Blanchard, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik