Ecoutez Radio Sputnik
    Complot Washington-Moscou? «De pures sornettes», estime un député russe

    Complot Washington-Moscou? «De pures sornettes», estime un député russe

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    5202

    Le chef du comité des affaires étrangères de la Douma, Léonid Sloutski, a affirmé à Sputnik que les informations concernant une entente entre le gendre de Trump, Jared Kushner, et l’ambassadeur russe à Washington Sergueï Kislyak ne sont que des «sornettes».

    Moscou met les informations sur un soi-disant complot entre le gendre et conseiller du Président américaine, Jared Kushner, et Sergueï Kislyak, ambassadeur de Russie aux États-Unis, sur le même plan que les informations sur la supposée main du Kremlin qui serait intervenue durant les élections présidentielles aux États-Unis, les cyberattaques de hackers russes et d'autres spéculations, indique Léonid Sloutski, chef du comité des affaires étrangères de la Douma (chambre basse du parlement russe).

    « Je pense que ce ne sont que de pures sornettes qui vont dans le sens des attaques contre M. Kislyak et des soupçons selon lesquels la Russie aurait participé à la campagne électorale de Trump, aurait fomenté des cyberattaques et autres spéculations dont il ne vaut même pas la peine de discuter », a déclaré M Sloutski à Sputnik.

    Selon le député, les attaques et les soupçons ne marcheront pas tant que Washington et ceux qui veulent un monde unipolaire dominé par les États-Unis ne voient pas « la Russie comme la menace principale dans la construction de l'ordre mondial ». Il a également noté qu'il fallait trouver des gens qui raisonnaient de manière adéquate pour traiter avec la Russie. M. Kislyak s'est ainsi aligné sur la position de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, qui avait appelé la partie américaine à faire cesser le flux « de mensonges intolérables » dont est victime l'ambassadeur russe.

    « Une autre chose est que nous devons travailler… nous devons travailler sur le plan de la diplomatie parlementaire, en "mettant le grappin" sur les gens qui ont les idées claires à l'égard de la Russie et ont une compréhension totale et constructive de la nécessité de mettre en place des actions communes », at-il ajouté.

    Plus tôt, le Washington Post avait signalé, sans aucune preuve, que M. Kislyak se serait entretenu avec le gendre de Donald Trump sur la possibilité d'établir un canal de communication secret et sécurisé entre Moscou et Washington avant l'investiture. M. Kushner fait désormais partie des personnalités visées par l'enquête du FBI sur les ingérences russes dans l'élection présidentielle américaine.

    L'enquête du FBI, désormais dirigée par le procureur spécial Robert Mueller, doit faire la lumière sur une possible « coordination » entre des membres de l'entourage du Président américain et le gouvernement russe. Au cœur de cette enquête se trouve l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn.

    Les suspicions de liens entre des proches de Donald Trump et des personnalités russes ont déclenché une véritable tempête politique à Washington. Depuis le début l'affaire, Donald Trump a toujours nié tout lien avec Moscou et qualifié l'enquête du FBI et celles menées par le Congrès de « chasse aux sorcières », reconnaissant toutefois qu'il ne pouvait parler que pour lui-même.

    Moscou considère comme absurdes les affirmations concernant les liens de la famille Trump avec la Russie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Zakharova tourne en dérision la «chasse aux sorcières russes» aux USA
    Trump risque-t-il la destitution?
    He'll be back: Michael Flynn bientôt de retour à la Maison-Blanche?
    Le risque de destitution de Trump fait trembler les bourses US
    Tags:
    mensonge, complot, commission des Affaires étrangères de la Douma, FBI, Douma d'État, Jared Kushner, Sergueï Kisliak, Léonid Sloutski, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik